Le profit n’est pas juste de l’argent

Dr. Michael LaitmanQuestion : Quand on parle de la crise économique, nous pourrions éventuellement avoir à expliquer le nouvel objectif pour les personnes. Après tout, l’objectif de l’économie moderne est de générer des profits.

Réponse : Nous voulons aussi le profit. Par ailleurs, nous voulons un profit sans fin. Le but de la création est de donner du plaisir aux créatures, de les guider vers le bien et la tranquillité.

En réalité, le succès économique est, de nos jours, pas tellement déterminé par l’argent, mais plus par une variété de facteurs et de valeurs, ayant un équivalent monétaire, comme l’énergie, la santé, le chômage, les pensions, les enfants, la naissance et les taux de décès, les conflits et le bien-être . Il y a beaucoup de calculs. Pour l’essentiel, l’économie contient l’ensemble de la nature humaine.

Cependant, il y a des choses dans la nature humaine, que nous ne pouvons pas mesurer. C’est pourquoi la crise est survenue : pour nous donner envie, pour exiger un changement correct. Pour cela, nous avons besoin d’avancer vers une nouvelle économie. En utilisant des écrans, je vais percevoir toute la réalité et l’inclure dans le système économique.

Question : Qu’est ce qui sera considéré comme un bénéfice dans la nouvelle économie ?

Réponse : Ce sera la satisfaction. Combien j’ai dans ma poche et dans mon âme, combien mes parents, ma nation, et chacun dans le monde ont, tout cela ensemble constitue la satisfaction. C’est comme si je m’étendais sur le monde entier, et si le monde entier était important pour moi.

Aujourd’hui, il m’est plus agréable, disons, de recevoir un salaire de dix mille dollars en travaillant pour vous, que de recevoir 20 000 en travaillant pour un quelqu’un autre. Comment mon profit peut-il être mesuré ? Dans ce cas, l’argent ne reflète pas la situation réelle.

Un autre exemple, je préfère travailler avec ceux qui gagnent dix mille, si moi-même, je gagne onze mille. Ceci est incomparablement mieux pour moi que de faire 20 000, alors que je suis entouré par des collègues gagnant un salaire de trente mille. Alors, quel est donc mon profit? Allez comprendre.

Ces questions sont soulevées par l’économie comportementale, qui montre que les gens ne sont pas guidés par des critères rationnels. Par exemple, une personne est prête à refuser une grosse somme d’argent si elle sait que quelqu’un d’autre va recevoir deux fois ce montant. Les scientifiques connaissent ce sujet, mais ils ne savent pas quoi faire à ce sujet. Baal HaSoulam article «La paix dans le monde » peut nous aider ici.
 

Question : Le véritable objectif de l’économie est le sentiment de bien-être matériel, la sécurité. Le bien-être du pays et de l’individu dépendent de la mesure dans laquelle les citoyens se sentent heureux. Est-ce que les tentatives humaines allant dans cette direction réussiront ?

Réponse : Laissez-les essayer. Plus vite ils auront tout essayé, le mieux cela sera. De toute façon, il ne reste pas tant de solutions aux gens.

De la leçon quotidienne de la Kabbale 02/10/2011, article n°219 Shamati

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed