Comment devenir le joyau de la nature

Aujourd’hui, nous découvrons que l’information circule instantanément. Par ailleurs, certaines actions physiques surviennent aussi instantanément, et non seulement avec la vitesse de la lumière, du son, etc. En d’autres termes, toute la nature est unie.

S’il en est ainsi, alors que je me développe, je parviens à un état où je dois participer consciemment à cette unité, l’examiner, être d’accord avec elle, et raisonnablement y participer. Je dois voir où j’entre en jeux, sans être une partie intégrale, c’est-à-dire, je dois voir où je désire être un égoïste, où je ne souhaite recevoir que pour moi-même, et où, je ne prends pas en considération mes proches et mon entourage plus lointain.

Evidemment, la nature me pousse à réaliser que je suis entièrement interconnecté avec elle. Elle souhaite que je réalise l’existence de cette unité et que j’y participe consciemment. C’est pourquoi je fais l’expérience et continuerai toujours à faire l’expérience de crises – mon manque de correspondance à ces conditions.

La nature nous révèle cela, comme un ensemble et semble dire : « C’est le cercle proche dans lequel vous devez maintenant vous intégrer, avec lequel vous devez être entièrement interconnectés. En ce moment précis, vous ne sentez pas que vous êtes en équilibre, en connexion, et en harmonie avec elle, et vous devez le révéler. « Ainsi, elle m’oblige à le faire en créant diverses mauvaises circonstances. J’ai des problèmes avec moi-même, mes enfants, mes conditions de vie, la santé, l’écologie, et tout le reste.

La nature m’y contraint par tous les moyens. Il s’agit d’une crise multiforme. Ce n’est pas seulement une crise économique, mais une crise touchant à tout ce que je fais et touchant à tout ce qui est interconnecté à moi. La nature est en train de me montrer, de me démontrer, que je ne suis ni global ni intégral dans le champ étroit, où j’existe maintenant. Dès que je deviens plus interconnecté avec elle, la nature me montrera alors un champ plus large, où je sentirai que je suis à nouveau dans une crise.

Toutefois, ce n’est pas une autre crise qui surviendra dans deux ans. Ce sera simplement la révélation d’un champ plus vaste, avec lequel je dois aussi former une connexion intégrale.

Je corrige certaines parties (avec d’autres personnes, le niveau minéral, végétal, et animal, etc). Je semble parvenir à un certain repos ou équilibre avec la nature, et soudain, voilà!, Une autre crise. Mais ce n’est pas une crise. La Nature me développe tout simplement ainsi. Elle veut me transformer en un élément conscient de sorte que je commence à participer consciemment à son intégration. Pour quoi faire ? Pour qu’ainsi, j’arrive à la connaître, et que je devienne vraiment sa couronne, son fruit.

Aujourd’hui, nous voyons que l’homme est l’élément le plus complet dans l’univers. Pourtant, il passe à côté d’un aspect : Il ne comprend pas où il est, il ne saisit pas cette entière interaction, et ne s’inclut pas en elle. En ce moment, la nature commence à nous développer vers cet état spécifique, et nous voyons cela dans la pratique.

Du discours sur l’éducation globale 07/09/2011

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: