Labourer un nouveau sol

Dr. Michael LaitmanQuestion: Hier, nous avons tenu une table ronde à Afoula, qui a été suivie par le maire de la ville, le président du conseil régional, et des spécialistes de premier plan dans l’éducation. La discussion portait sur ​​le système éducatif du 21e siècle. Notre message était que les enfants doivent être préparés pour la vie dans le monde nouveau, étroitement interconnectés. Les participants à la discussion ne se sont pas opposés, mais l’impression était que nous essayons de semer sur une  friche. Les gens seront-ils en mesure de comprendre les défis auxquels fait face l’humanité avant qu’il ne soit trop tard?

Réponse: S’ils ne veulent pas, alors la souffrance va les y obliger. Un exemple vivant est l’Europe, qui est d’une grande profondeur. Ses dirigeants ne savent pas quoi faire, et pourtant ils sentent et comprennent que la scission entraînera une catastrophe très grave. D’autre part, ils ne savent pas comment s’unir. Même les tranches de plusieurs milliards d’aide ne leur garantissent pas un avenir radieux.

Cela serait bien de payer une seule  fois et de se débarrasser du problème. Cela se passe ainsi dans la vie: vous faites une concession et vous déchargez  un grand fardeau hors de votre conscience. Toutefois, dans ce cas rien ne fonctionne. Le problème de l’Europe est un manque de communication.

Beaucoup de gens disent déjà qu’il est nécessaire de créer un seul gouvernement ou au moins un seul organisme financier.

Mais comment? Après tout, dans ce cas, il serait nécessaire non seulement d’annuler les limites gouvernementales, mais toutes les autres limites, pour annuler ainsi toutes les différences. Le système commun financier veut dire une sécurité sociale et une  provision de retraite commune pour tous les gens, des fonds  et des conditions en commun ….Autrement dit, il exige la même attitude de tout le monde, et cela signifie qu’il y aura une nation européenne et une limite autour de toute l’Europe où tout le monde sera égal.

Initialement, ce concept est effrayant parce que rien de semblable n’est jamais arrivé dans l’histoire. Les gens ne comprennent pas encore que la solution ne peut être trouvée que dans l’unité. Une personne est conduite par ce qui lui manque personnellement, et l’union n’est pas sur cette liste. Seuls les grands problèmes peuvent pousser les gens à cela. Il est possible d’avancer sous les coups, ce qui signifie la souffrance ou par le sens commun, soit par un bâton  qui vous frappe par derrière ou par une carotte alléchante que vous devance. Alors, choisissez l’un des deux.

Pour l’instant nous sommes poussés par le bâton, ce qui est particulièrement difficile pour les Européens. Mais bientôt les Américains vont également sentir ses coups.

La seule chose que nous pouvons faire est d’expliquer ce qui se passe dans le monde, en présentant les faits. Un expert expérimenté voit et comprend les problèmes. De la même manière, tous les gens doivent voir avec leurs propres yeux ce qu’ils ne remarquent pas encore. A l’aide de vidéos, films, chansons, et d’autres médias, il est nécessaire de les informer de ce qui se passe dans le monde aujourd’hui. Même si une personne est loin de cela, il faut néanmoins lui apprendre à ce sujet au moins légèrement.

C’est ainsi que nous allons améliorer la situation, en transformant chaque personne en un spécialiste dans un certain sens de sorte qu’elle se méfie d’actions insouciantes et soient  disposés à coopérer. En outre, en vertu de cela, nous allons progressivement rendre les autorités conscientes de la nécessité d’organiser un environnement qui donne aux gens une éducation.  

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 18/10/2011, «La paix dans le monde »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed