Une matrice de la vie

Dr. Michael LaitmanL’ordre des degrés ne change jamais, car il vient du premier HaVaYaH, les quatre phases de la lumière directe. Et quand je reçois la Lumière, elle  passe par tous les degrés (Partsoufim) qui sont entre moi et l’Infini.

C’est pourquoi le réseau où nous existons est constant, comme une grille de cristal. D’autres types de connexions ne peuvent pas apparaître en elle et me connecter avec quelqu’un d’autre d’une manière différente. Mais les formes changent constamment dans ce système parce que quand je veux recevoir de quelque part, je dois me changer pour lui convenir, devenir comme lui, et puis c’est comme si j’avais ouvert une connexion avec  lui.

Les connexions  changent toujours en raison des changements dans la personne qui reçoit, et il s’avère que je ne cesse de créer des connexions différentes. Mais ils sont définis par mes qualités, qui sont renouvelées à chaque fois pour correspondre  avec qui  je me connecte : l’un d’eux, un autre, un troisième. En d’autres termes, je n’ai pas à déterminer à quoi ressembleront  les changements, mais tout ce  dont j’ai  besoin de me préoccuper est de m’élever plus haut.

Et quand je m’élève dans mes qualités (et j’ai 613 désirs, où différents changements se produisent), je change de cette manière ma connexion, ma relation avec d’autres objets spirituels, des gens différents, des groupes et des formations de l’âme commune. C’est pourquoi je découvre un nouveau monde à chaque fois.

Mais ce monde dépend de moi, contrairement à l’éternel et immuable système qui existe devant moi dans sa forme complète et parfaite. C’est pourquoi les kabbalistes nous parlent de leurs accomplissements. Après tout, chaque personne qui expérimente ce processus de correction se connecte avec ce système d’une façon nouvelle à chaque fois. C’est comme s’il y avait une certaine matrice fixe, une grille de cristal, où vous avez constamment à utiliser des connexions différentes. Mais chaque personne, en montant les degrés et en se haussant d’un état à un autre, découvre des connexions plus larges, plus profondes et plus riches, à la fois  en sagesse quantitative et qualitative.

Et à travers la réalisation de ce système de connexions, il atteint son Créateur. 

De la 4e partie du cours quotidien de  Kabbale du 18/10/2011 , « Pticha »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed