Le chemin passe à travers la Mer Rouge

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce qui nous manque pour atteindre la révélation ? Pourquoi n’arrivons-nous pas à insérer la clé dans la porte du monde spirituel?

Réponse: Il ya un point dans le cœur enfermé dans la coquille de l’égo (Klipa) en chacun de nous. Cette coquille ne peut qu’être brisée et détruite par le biais de l’entraide. Personne n’est capable de travailler seul. Chacun doit s’assurer que cela arrive aussi aux autres.

Aucun de nous n’a la force de briser notre propre coquille ou de libérer nos propres points dans le cœur. Des efforts mutuels n’ont pas besoin d’être grands, mais une certaine qualité est nécessaire. Jusqu’ici, vous avez été incapables d’atteindre cette qualité.

Nous restons à trébucher sur ​​le seuil: nous arrivons à la coquille appelée « Klipat Emori », nous essayons de la toucher, et elle nous repousse. Nous ne pouvons pas la voir, la toucher, ou la  casser, car cela n’est possible que grâce à une connexion générale, en unissant toutes nos forces. Alors que nous sommes incapables de le faire. Nous pensons des choses complètement différentes, sans avoir encore réalisé que le succès ne dépend que de notre unité contre notre égoïsme mutuel. Nous devons relier nos points dans le cœur, nos désirs, et briser cet ego.

Et une fois que nous commençons à nous connecter devant cet ennemi commun, notre connexion va nous conduire à la compréhension qu’il nous manque la force supérieure pour casser cet égo. En d’autres termes, il nous manque le troisième facteur de l’équation : «Israël, la Torah, et ​​le Créateur sont un. » Et puis on va Lui demander d’attirer la Lumière de la correction AB-SAG, qui va briser cette coquille et illuminer pour nous à la fois les bons et les mauvais désirs. La lumière va tellement tout clarifier pour nous que nous ne serons plus en mesure de continuer à être d’accord avec notre ego, et que nous voudrons sortir de cela à n’importe quel prix.

Alors nous serons capables de travailler par la foi au-dessus de la raison, parce que nous ne voudrons plus rester dans cet esprit égoïste. Mais tout cela va se passer à condition que nous essayions d’unir nos forces pour briser cet égoïsme général.

Le Mont Sinaï est la montagne de notre haine mutuelle, de notre égoïsme énorme. Nous révélons toujours notre égoïsme commun à l’exception de quelques cas particuliers décrits dans la Torah. Un veau d’or est fait avec l’or que chaque personne tire de son cœur. Les femmes sont heureuses de vous donner tous leurs bijoux en or pour faire une idole. Et la force qui peut briser cet égoïsme doit également être jointe.

Pour l’instant nous sommes incapables de prendre cette décision finale que ce n’est qu’ensemble que nous pouvons briser cette Klipa et nous inclure dans le Supérieur. Nous manquons de sérieux à l’intérieur même si tout dépend de la qualité de notre effort.

Le monde crie déjà et a avancé à travers beaucoup d’états  menaçants, et notre objectif est d’aller devant eux, de les entraîner vers la mer finale (la mer Rouge). 

Du cours quotidien de Kabbale du  09/10/2011, Écrits du Rabash

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed