Le choix vous appartient

Dr. Michael LaitmanNous devons nous habituer à la bonne perception de la réalité .Soit nous la percevons comme elle apparaît aujourd’hui, comme si il y avait un certaine monde extérieur là-bas, ou bien  nous nous rendons compte que toute la réalité est en nous.

C’est une énorme différence, car dans le premier cas, je perçois toute la réalité du point de vue de son utilisation  pour mes propres intérêts, et c’est seulement de cette manière égoïste  que je la  ressens et la comprends. Et si je perçois la réalité à travers ce filtre égoïste, je ressens ce que nous appelons «ce monde» dans mon désir. Cependant, si je perçois le monde en  sens inverse, qui est appelé  le don sans réserve, pas selon la formule du «tout est pour moi », mais plutôt que «tout est pour eux », je ressens une réalité différente, appelée «la réalité supérieure », « le monde spirituel ».

Une personne doit vérifier très soigneusement dans quelle position est son interrupteur interne, celui qui dirige ses pensées: Est-ce pour moi ou pour nous tous? C’est là que réside son libre arbitre à chaque fois.

L’interrupteur est en position médiane, juste comme un interrupteur marche/arrêt, et je peux le tourner vers moi, et puis ressentir ce monde, ou je peux le tourner « vers les autres » et ressentir la spiritualité. Je suis comme un aiguilleur qui tourne l’interrupteur et ressent dans ses désirs  soit  le monde  supérieur ou bien ce monde-ci.

Le commutateur est dans vos mains, et la façon de le tourner est selon  votre seul choix. Si vous vous déconnectez de votre égo et dirigez vos pensées vers les autres plutôt que  sur vous, vous allez avancer vers  le don sans réserve  et voir le monde supérieur dans le même lieu, dans les mêmes désirs. 

 De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 18/10/2011, Écrits du Rabash

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed