Demandez à la lumière l’accélération

Dr. Michael LaitmanQuestion: De par notre nature, chacun de nous essaie d’utiliser au maximum les autres, sans prendre le bien commun en compte. Alors, comment une personne peut-elle commencer à prendre régulièrement les autres en considération?

Réponse: Cela ne peut arriver sans l’aide de la Lumière qui ramène vers le bien.

Vous oubliez qu’il y a une force, opérant dans la création, qui nous dirige. Nous sommes des marionnettes. Je cesse d’être une marionnette quand je demande à la Lumière de me changer. Je ne fais rien sur moi-même. La Lumière fait des actions dans les  récipients. Cependant, je peux l’influencer avec mon désir,  avec ma demande, « Change-moi davantage, accélère mon développement. » C’est la seule chose que je puisse lui demander.

Si je l’attire, alors j’avance par la voie de l’accélération, et ceci est ma seule contribution personnelle possible. Le développement se déroule d’une manière ou d’une autre. La seule différence est dans la mesure où  il y a des troubles et des souffrances. Je peux soit avancer rapidement, consciemment, avec vigilance, par mon propre désir, ou lentement, avec «beaucoup de sang versé ». Mais d’une manière ou d’une autre, j’évoque les Lumières qui me changent.

Naturellement, je veux utiliser l’autre pour mon propre bénéfice et je neveux plus jamais m’unir à lui. Pourquoi le voudrais-je? Je n’ai pas de quelconque bouton caché qui puisse faire basculer le désir égoïste  en désir altruiste.

Cependant, si j’utilise l’environnement et l’étude, si je me persuade, si je forme un «désir sans désir», «une prière avant une prière », alors toutes mes demandes s’accumulent et travaillent, même si elles ne sont pas sincères, et progressivement je commence vraiment à juger comme importante la qualité du don sans réserve, l’amour et l’union . «Il y a quelque chose de valable là-bas, après tout. Je ne devrais pas le laisser passer. Cela viendra entre mes mains ».

Parfois, je le veux, et parfois je ne le veux pas. Plus tard, le désir ne disparaît plus, mais il est petit. Et finalement, à partir des états éloignés, j’atteins un désir ferme et décisif : «je le veux, et c’est tout ».Pourquoi? «Parce que ». Qu’en tirerez-vous ?  « Je ne peux pas l’expliquer. Vous ne comprendriez pas de toute façon ». Mais encore? « La Lumière travaille sur moi. Elle m’a changé et maintenant je veux cela. La lumière m’a changé parce que j’ai eu recours à toutes sortes de trucs et d’artifices. J’ai fait tout ce que je pouvais, j’ai  fait des efforts, et j’ai trouvé. »

Nous ne devons jamais oublier ce principe: tout est fait par la Lumière, et nous pouvons la réveiller. C’est là que réside notre libre choix. Ne cherchez pas une occasion de vous changer directement et ne vous mangez pas vous-mêmes pour être faible. Pour réaliser les changements intérieurs, nous avons toujours à nous tourner vers la Lumière. Et cela signifie constamment élever notre prière vers le Supérieur. 

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 23/10/11 , «La paix dans le monde »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: