L’avis de scientifiques

Opinion : Alexander Chumakov, professeur de philosophie, extrait de socionauki.ru) : «La mondialisation a commencé avec l’ère des grandes découvertes. Depuis le début du 19ème siècle au milieu du 20e siècle, la mondialisation a touché tous les domaines de la vie sociale. Le monde s’est transformé en un système économique et politique global.
 

«Il y eut depuis 1980 une révolution de l’information, et maintenant aucun domaine de l’activité sociale ne peut être considéré séparément. A partir de ce moment, le monde représente un système complet, dont le secteur financier fait aussi partie.

«Les crises économiques, y compris la Grande Dépression de 1929-1933, étaient de type régional, alors que maintenant la crise est une crise mondiale. … Mais étant devenu un système complet, le monde moderne n’a pas encore reçu un gouvernement adéquat, et c’est la principale contradiction du monde global. Nous ne pouvons espérer une solution rapide à ce problème, parce que les valeurs universelles sont manquantes, et que le droit international est trop loin d’arriver à une loi universelle, qui est essentielle pour l’existence d’un gouvernement mondial. Le G8, ou même le G20 ne sont pas suffisants pour résoudre le problème donné.

«C’est de là que la crise financière vient : Elle n’est que le début, une crise systémique du monde peut parfois se calmer ou s’intensifier, mais elle ne peut pas se terminer sans que soit résolue la contradiction principale de l’époque moderne. »

« Professeur V. Kuvaldin:« La crise que nous traversons n’est ni une crise financière ni une crise économique. Il s’agit de la première crise systémique. Les difficultés financières et économiques ne sont que les formes de ses manifestations. La crise économique moderne prend ses racines dans le XIXe siècle … Mais une version stable de la mondialisation fut formée entre 1960 à 1990. Ce fut un projet américain. La crise a montré que le monde ne peut pas continuer à se développer de cette façon. Cela va changer.  »

Professeur K. Barlybayev : « Du point de vue de la théorie gouvernementale, la nécessité d’un gouvernement mondial est une question d’opinion subjective. Objectivement, … les gens sont obligés de gouverner le monde, en dépit de leurs désirs. Un gouvernement mondial sera créé lorsqu’il sera nécessaire, même si les chefs de gouvernement ne souhaitent pas avoir des agences gouvernementales au-dessus d’eux. Mais il n’y aura pas d’humanité, sans un gouvernement mondial. « 

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed