L’amour n’est pas clémence

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment peut-on donner sans réserve au monde?

Réponse: Vous prenez les désirs de chacun et vous les remplissez autant que vous le pouvez. Cela s’appelle l’amour. C’est l’acte d’amour.

Question: Quels désirs dois-je prendre?

Réponse: Si vous les aimez, vous remplissez seulement leurs désirs nécessaires. Vous n’achèteriez pas de la nourriture malsaine pour votre enfant. Vous lui achèteriez quelque chose de savoureux, mais la chose principale, c’est que cela soit sain.

Question: Mais que faire s‘il veut essentiellement de la restauration rapide?

Réponse: Si vous aimez, vous ne pouvez pas remplir les désirs qui sont néfastes pour lui. Après tout, vous ne donneriez pas à votre fils un couteau pour jouer avec, s’il en demandait un. N’est-ce pas la même chose que la restauration rapide?

Une vraie relation, un amour réel, vous durcit. La pitié que vous ressentez maintenant est réellement une pitié égoïste; vous vous sentez désolé pour vous, pas pour lui. Si vous aviez vraiment eu pitié de lui, vous ne donneriez que ce qui est sain pour lui, uniquement ce qui l’avantage pour son développement et rien d’autre.

L’enfant va s’habituer à cela très rapidement. Si vous vous comportez de cette façon dès le début, il ne va même pas vous demander des choses qui sont nuisibles.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 26/10/2011, « L’amour pour le Créateur et l’amour pour les êtres créés»

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: