Le dur labeur de la société « avancée »

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment pouvez-vous expliquer aux gens que cela vaut la peine de se connecter avec les autres s’ils ne voient aucun résultat pratique encore? C’est de la folie de travailler sans voir aucun résultat.

Réponse: Bien sûr, la sagesse de la Kabbale ne dit pas que nous devons agir sans aucun carburant et faire abstraction des résultats. Nous devons créer un tel environnement, une telle société, qui donnerait à une personne le carburant du don sans réserve. L’environnement devrait m’impressionner afin que je veuille le rejoindre et profiter de lui donner sans réserve. C’est la société qui doit me fournir la force nécessaire pour cela.

Alors, comment voulez-vous créer une telle société? C’est notre travail. Nous, un pour cent de l’humanité, devons créer un environnement pour nous et pour le monde entier et définir des telles valeurs à l’intérieur ce qui ferait qu’une personne veuille servir les autres et être satisfaite de le faire. Cela n’est pas difficile à faire, au contraire, une personne voudra donner sans réserve, aimera le faire, et tout le monde la respectera pour cela. C’est une récompense bien plus grande que les concessions ou autres bonus. Après tout, cette récompense est véhiculée spirituellement, sur le respect et l’appréciation de l’environnement.

Ainsi, une personne reçoit du carburant, ce qui lui fait profiter de chaque moment de don sans réserve, beaucoup plus que ce qu’elle aime recevoir aujourd’hui. Par ailleurs, cela l’encourage à s’investir dans la société encore plus. Cela est intéressant; on sent immédiatement comme cela est bon. La Lumière spirituelle est la Lumière du plaisir qui se propage dans un donateur quand il donne sans réserve. Ainsi, la sagesse de la Kabbale ne vous laisse pas vide, mais vous remplit plutôt de plaisir quand  vous agissez.

Vous pouvez poser des questions sur l’intention, mais vis à vis des masses cette question n’est pas pertinente pour le moment. En attendant, c’est au sujet d’une intention égoïste de Lo Lishma (pour soi). La Société peut effectivement obliger une personne à donner, non par la force mais plutôt par l’esprit général.

Nous faisons beaucoup de choses dans la vie pour gagner le respect des autres. Je fais de grands efforts et perd beaucoup d’argent pour cela. Prenez ma garde-robe par exemple: Qui a besoin de cela? Je n’en n’ai pas besoin, mais c’est mon tribut à des normes généralement acceptées. Ne pourrais-je simplement pas acheter une voiture simple, bon marché qui ne nécessite pas tant d’années de travail, afin de la payer ? Mais j’ai choisi une marque prestigieuse pour rendre mes voisins jaloux.

C’est la même chose dans tout ce que nous faisons, on peut  acheter un appartement, se marier, avoir des enfants, ou tout autre détail dans nos vies. Si seulement nous connaissions les véritables calculs … J’ai toujours céder à des valeurs de l’environnement. Je suis asservi à d’autres. Voyez comment la télévision nous influence: Elle m’oblige à céder à quiconque souhaite faire un profit à mes dépens.

Mais est ce que  je donnerais sans réserve en achetant leurs produits et leurs services? Ils vont tout simplement me ruiner. Je pense toujours à la façon d’investir mon argent, mais qu’est-ce que j’investis? Si je savais comment donner sans réserve à la société et au système général, je profiterais, tout comme je profite quand j’accomplis le désir égoïste de l’escroc qui a fait un bénéfice à mes dépens. Je voudrais investir dans l’environnement, et cela me serait rembourser en me soutenant quand je me sens faible et en fournissant ma famille avec tout ce qu’il faut ….

Que pouvons-nous obtenir des magnats qui sucent notre sang aujourd’hui? Rien! Ouvrez vos yeux et voyez ce qui se passe dans le monde. Quatre-vingt-neuf pour cent de vos efforts sont gaspillés par les désirs égoïstes de l’environnement. Dans la société de garantie mutuelle, cependant, vous pouvez servir l’environnement qui est construit sur l’idée d’égalité. Vous vous sentez en sécurité et en paix, et vous obtenez d’elle  une réponse chaleureuse et conviviale.

Il est difficile d’imaginer dans notre cœur et dans notre esprit combien destructrice est la situation actuelle. Nous sommes dans la pire forme d’esclavage. C’est comme si nous étions hypnotisés, programmés pour être en compétition sans fin: je n’ai pas acheté tout encore, tout le monde n’est  pas encore derrière moi. La société fait constamment pression sur vous. Vous pensez que vous travaillez pour votre famille, vos enfants et vous-même, mais cela n’est pas vrai! C’est seulement une grande illusion.

Si nous regardons ce qui est parmi nous à côté, nous allons découvrir des choses horribles. Tous ces systèmes sont basés uniquement sur l’exploitation égoïste des autres.

De la 5ème partie du cours quotidien de Kabbale du 25.10.2011  «La paix dans le monde »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: