Monthly Archives: novembre 2011

Le modèle artificiel de l’homme

Dr. Michael LaitmanQuestion: Je sais que l’efficacité des études dépend entièrement de la connexion entre les amis durant le cours. Alors pourquoi est-ce que je découvre en moi seulement de la résistance?

Réponse: Aimeriez-vous pour qu’il n’y ait aucune résistance? Nous devons comprendre que tout notre développement se fait grâce à des forces qui nous arrêtent. Tous nos mouvements vers l’avant sont effectués avec l’aide de ces mêmes perturbations qui ne cessent de nous apparaître. Ce sont les forces qui nous confondent, nous font critiquer les autres et maudire tout,  le Créateur, le groupe, et l’enseignant !

Et j’ai besoin, au contraire, d’apprécier et d’élever tout cela vers le haut, à la hauteur de tous ceux qui appartiennent à mon avancement spirituel. J’ai besoin de le faire artificiellement puisque après tout, ma façon naturelle est mon ego. Si je voulais agir naturellement, je resterai un animal parce que c’est ma nature.

Le Créateur nous a créés comme ça, et Il ne s’en cache pas. C’est exactement ce qu’Il dit, directement: «J’ai créé le mauvais penchant » Il n’est pas gêné de dire qu’il nous a créés comme des animaux. Mais il nous a donné l’occasion que nous fassions de nous,  à la place, des êtres humains, et nous devons le faire.

Si tout le temps j’oublie,  je ne comprends pas, je ne ressens pas, je suis déconcerté, et ne saisis pas ce que j’apprends, alors j’ai finalement besoin de comprendre que cela m’est envoyé comme une aide. Tout ce qui m’arrive à chaque instant: la santé, la famille, au travail, dans la rue, dans le groupe, au cours d’études, avec mes clarifications intérieures, et avec mes pensées, toutes les charges et la confusion, tout m’est donné seulement pour que j’arrange toutes les données correctement sur une échelle de valeur. J’ai besoin de clarifier ce qui est supérieur et inférieur, ce qui peut ou pas m’aider, pour le couper de moi, et de ne pas y prêter attention aujourd’hui.

Cela signifie qu’à partir de toutes ces perturbations, je construis une structure spirituelle, un Partsouf spirituel. De tous mes désirs,  pensées et relations, de toutes les influences sur moi, je dois créer un modèle de moi qui me montre qui je veux être  maintenant , comment je me relie à tout, ce qui est important pour moi et ce qui l’est moins et ce qui peut m’aider ou est totalement inutile. 

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale du 22/11/2011, TES

Que peuvent enseigner les écosystèmes à la zone euro?

Avis (Du « New scientist » : « La zone euro, comme le reste de l’économie mondiale, est un système de réseau complexe. Cela lui confère des propriétés que les économistes considèrent rarement, mais qui pourraient nous aider à comprendre la crise actuelle.

« Qu’est-ce qu’un réseau complexe?

«Les réseaux complexes ont de nombreux composants interconnectés qui influencent le comportement des uns  sur les autres. Cela change alors le feed-back des uns sur les autres. Un exemple célèbre est le nombre de prédateurs et de proies dans un milieu donné, qui varient d’une manière complexe et interdépendante. La zone euro – les 17 pays qui partagent une monnaie commune, l’euro – est tout aussi interdépendante, avec des mécanismes de rétroaction similaires.

«Tous les réseaux complexes sont régis par un équilibre entre la rétroaction négative, tels que les taux d’intérêt, qui se stabilise, et des rétroactions positives, telles que l’érosion de l’auto-renforcement de la confiance dans les marchés, qui se déstabilise.

« En quoi cela peut nous aider à comprendre les crises économiques?

«Dans certaines circonstances, une forme de rétroaction peut finir par dominer le système, l’amenant à changer si radicalement qu’il se retourne dans un autre état. Les exemples incluent la façon dont les populations animales peuvent s’effondrer soudainement ou la façon dont les économies peuvent glisser dans la récession.

«Ces points de basculement ont tendance à être très imprévisibles. Même ainsi, les modèles informatiques du système peuvent encore montrer comment le système peut changer. Pourtant, des revues en économie, Len Fisher de l’Université de Bristol, [auteur de Crash, crises et calamités: Comment pouvons-nous utiliser la science pour lire les signes d’alerte précoce] disent de ne pas accepter des études de modélisation informatique.

«Pouvons-nous comprendre les systèmes complexes assez bien pour les contrôler?

« Peut-être. La diversité des composants d’un réseau et de la densité et la solidité de ses liens – appelée sa connectivité – affecte la résilience du système, ou la résistance au changement. Plus de connexions rendent un système plus résilient: si un composant échoue, les autres peuvent remplir ce rôle. Mais seulement jusqu’à un certain point. Quand un certain seuil  est dépassé et avec plus de connectivité, cela rend le système moins résistant, car une seule défaillance peut atteindre en cascade tous les autres composants.

«Le truc est de trouver le bon équilibre.

(suite…)

Une question sur le jugement des amis

Dr. Michael LaitmanQuestion: Concernant le problème de révéler notre connexion au sein du groupe d’activité et de pratiquer  l’amour de ses amis : que signifie «juger nos amis sur l’échelle du mérite» et que tout va se mettre en place naturellement? Est-ce à dire que si un problème est perçu sur l’amour des amis,  juger avec sur l’échelle du mérite va arranger les choses? L’échelle du mérite peut-elle être utilisée comme un outil personnel de correction? (De l’article « On devrait  toujours vendre les poutres de sa maison »)

Réponse: La clé est d’atteindre d’abord l’unité et ensuite seulement juger les autres, et déjà les traiter comme vos enfants ou vos proches. C’est pourquoi il est dit que la base de la correction est le principe de «faire à autrui ce que tu voudrais qu’ils te fassent», et après que cette propriété est maîtrisée, la correction est d’atteindre la propriété de « Aime ton prochain comme toi-même ».

Etre un exemple pour le monde

Dr. Michael LaitmanLe monde doit s’unir et cherche un moyen de le faire. En attendant, l’unité lui semble irréalisable.

Nous voyons que l’Europe ne peut pas s’unir: les différents conflits et de nouvelles guerres froides sont en cours là-bas, seulement pour garder les gens occupés en quelque sorte, pour les distraire. Beaucoup de différents motifs égoïstes surgissent, et les gens ont besoin de les surmonter, mais ils ne comprennent pas ou ne le sentent pas.

Sans doute, il est important de mettre une sorte d’exemple pour le monde et d’y introduire la force altruiste.

Selon la sagesse de la Kabbale, nous existons dans le désir seul et unique qui a été créé. Nous sommes une certaine partie de ce désir, et si nous remplissons cette partie avec l’attribut du don sans réserve, il va commencer à se répandre peu à peu à tous les autres âmes, aux gens, sociétés, régions, et cultures.

Nous sommes tous connectés les uns aux autres, et ce qui se passe dans une partie du monde «infecte» virtuellement ses autres parties. Notre union comprend un grand nombre d’étudiants de tous les continents,  de toutes nations, races, religions, et mentalités différentes. Puisque nous sommes une grande masse de gens qui visent précisément à un certain but, nous faisons certainement un grand tout, fort.

Quand, par exemple, nos amis de New York vont dans les rues, nous voyons que les gens y répondent avec intérêt et posent des questions et que les professeurs d’université amènent leurs élèves à parler avec eux et à se renseigner sur ce que nos amis offrent. Cela signifie que nous sommes un groupe fort et influent qui a son propre objectif,  ses perspectives, et l’idée basée sur des données scientifiques sérieuses et non sur le mysticisme ou des croyances différentes. Ce groupe pénètre effectivement les différents niveaux de l’humanité et leur donne  forme progressivement en fonction de sa propre forme.

Nous devrions certainement renforcer notre diffusion, car le monde est sur ​​le point de s’effondrer. Sans aucun doute, nous finirons par atteindre un état ​​où les gens vont commencer à nous écouter. Nous pouvons déjà le voir.  

De la série des cours virtuels du dimanche du 20/11/2011.

Briser le mur de protection de l’indifférence

Dr. Michael LaitmanNotre récipient spirituel n’a pas la capacité, car nous avons peur des deux états opposés: la haine et l’amour. Nous évitons la haine et ne voulons pas la sentir. Le mécanisme de défense de l’organisme ne nous autorise même pas de vraiment détester.

Et en général, nous avons peur de la haine. En effet, il est écrit que nous devons aimer les amis, et pourtant nous découvrons soudain que nous les haïssons. Nous ne voulons même pas y penser ! Par conséquent, nous bloquons ces questions qui surgissent en nous.

Et l’amour, pour quoi faire en avons-nous besoin? Je ne ressens pas le besoin de les aimer. Je peux m’en passer. Je ne me laisse pas atteindre par ces deux émotions extrêmes. Et il est possible de les atteindre seulement après avoir investi beaucoup d’efforts.

Si je n’investis pas dans un enfant, il se développe par lui-même quelque part dans la cour, et je me dis: « . Eh bien, il sera ce qu’il sera » Et puis après, quand ils l’ont mis en prison, je marmonne en moi-même: «Eh bien, qu’est ce qu’on peut faire? »

Mais si j’investis des efforts en lui, jour après jour, lui imposant des exigences et m’inquiétant du fond de mon cœur de tout ce qui lui arrive, alors je suis rempli à la fois d’amour et de haine. Elles ont toutes deux la capacité de créer en moi une grande inquiétude. Tout dépend de mon investissement.

Donc ce qu’il faudrait faire si nous voulons arriver à l’approche du congrès avec un grand et large récipient? Une fois nous étions allés  allé en excursion à la montagne dans le nord du pays, et il était presque impossible d’escalader la montagne sans l’aide de l’autre. C’est un très bon exercice. Même les jeux de ce genre qui semblent «enfantins» de nous aider à ressentir la convivialité entre nous. Mais maintenant, avant le congrès, chacun doit chercher la manière d’investir ses forces autant que possible dans ce que le groupe fait.

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale du  22/11/2011, TES

A propos de la valeur de l’amour envers les amis

Dr. Michael LaitmanNotre attitude envers autrui, envers l’environnement dans le monde où nous sommes nés, dans lequel nous nous sentons à l’intérieur de notre égoïsme, est appelée la période de préparation. Quand nous allons de l’amour pour l’environnement ou de l’amour pour ses amis vers l’amour pour le Créateur, c’est déjà le temps du travail réel, quand on acquiert les qualités du don sans réserve.

En raison de l’acquisition de ces qualités altruistes et en passant par le degré du don sans réserve dans l’intention du don sans réserve, nous atteignons finalement l’amour. Mais puisque ce chemin mène à la réalisation de l’amour pour le Créateur, c’est ainsi que l’intégralité du chemin est appelé.

Et même si aujourd’hui nous travaillons dans notre royaume, dans notre monde, avec des qualités égoïstes, cela est encore considéré comme un travail sur l’amour pour ses amis, pour autrui, même si tout cela est très loin de l’amour véritable.

L’amour pour le Créateur, l’amour pour les créatures, et l’amour pour les amis sont la même chose car il est directement opposé à l’amour de soi. C’est pourquoi il faut tant de changements qualitatifs à l’intérieur d’une personne. Mais la valeur de l’amour pour ses amis est très élevée car elle nous permet d’acquérir des désirs et des sensations supplémentaires, pour révéler la vraie réalité dans laquelle nous sommes dans, ce qui signifie le Créateur.

Dans la mesure où une personne estime le Créateur et l’objectif final, c’est à quel point il considère les moyens qui y conduisent, comme les exercices dans le groupe, avec les amis, et les études, car sans ces moyens, elle ne pourrait jamais atteindre l’objectif.

D’une part, tout ce monde est imaginaire et il n’y a personne autour de moi: pas davantage que les niveaux végétal, animal ou de personnes. Tous ces éléments sont mes propres désirs, qui divisent en partie et me présente donc la Lumière Supérieure de cette façon.

C’est aussi la manière dont je dois traiter le groupe – comme si rien n’existe en dehors de moi. Et tout le monde je le sens autour de moi: l’environnement, le groupe, l’enseignant, et même le Créateur, sont à l’intérieur de moi, dans ma sensation. J’ai reçu cette illusion que tout est à l’extérieur afin que je puisse apprendre ce que la sensation d’autrui signifie: si je pouvais le sentir, avoir des relations avec lui, et atteindre le don sans réserve et l’amour.

Si une personne perçoit toute la réalité de cette façon, alors elle ne se trompe pas. De toute évidence, elle doit toujours discerner de nouveaux détails sans cesse et compléter le tableau commun avec eux, mais elle est déjà sur la bonne voie.

De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale 29/11/11, Écrits du Rabash

L’institut ARI participe à un séminaire international sur les femmes

Participation remarquable de l’Institut ARI à un séminaire international sur les femmes

Les membres de notre Institut ARI, Rachel Laitman et Norma Livne, ont été sélectionnées par le projet international de Millennia 2015 parmi des centaines de candidats aux quatre coins du monde pour participer au séminaire « Femmes actrices du développement pour les enjeux mondiaux » qui a eu lieu à Paris, en France le 21 Novembre, 2011.

La conférence était organisée par l’Institut Detree, un centre de recherche non-gouvernementale européen pour le développement régional. 50 représentantes des femmes des universités, des institutions scientifiques, des organisations internationales, des organismes économiques et sociaux de 17 pays se sont réunies pour l’événement au Centre de Sociologie de l’Innovation, École des Mines de Paris, considéré comme l’équivalent de l’Université de Harvard pour la recherche sur l’économie , la science et la sociologie.

Grâce à notre matériel et la participation active aux discussions, nous avons contribué à l’exercice de prospectives qui mèneront au  » plan d’action pour l’autonomisation des femmes, Millennia 2015», une conférence internationale qui se tiendra au siège de l’UNESCO à Paris en 2012.

Comme l’Institut ARI, nous nous concentrons sur «la force des réseaux pour les femmes» et «les femmes et les filles, l’éducation et la formation permanente», «les femmes et les hommes, leur rôle complémentaire». Le public était très réceptif et nos propositions et visions étaient incluses dans le résumé de l’événement pour l’intégration dans d’autres niveaux de groupes de travail internationaux plus importants. Nous avons eu des contacts pour de futures collaborations avec des collègues du Canada, États-Unis, France, Panama, Suisse, Italie.

Milennia2015 communauté internationale rassemble plus de deux mille experts dans 79 pays, femmes et hommes, pour renforcer et promouvoir l’autonomisation des femmes partout dans le monde.

Notre tâche est de demander. La lumière fera le reste

Dr. Michael LaitmanLa semaine décisive avant le congrès est arrivée. Ce sont des journées spéciales précédant la réception du nouvel état. En vue de demander le nouvel état, nous devons nous préparer correctement, pour se sentir sûr que nous allons le recevoir, et être prêt pour cela. Et puis ça va arriver.

Tout dépend de nous. L’occasion nous est donnée, tout est prêt, et cela ne dépend que de notre désir, de la façon dont nous réussirons à exiger cela.

Nous espérons que nous allons unir nos forces et réussir en atteignant un cri. Essentiellement, c’est tout ce dont nous avons besoin, rien de plus. L’autre moitié viendra d’En-Haut.

Par conséquent, il n’est pas nécessaire d’aller jusqu’au bout et essayer d’être gentil, afin de tout faire par nous-mêmes. Nous ne pouvons pas être agréable, nous avons seulement besoin de vouloir que cela se produise.

La moitié est déjà plus facile. Nous n’avons qu’à penser à ce sujet: comment faire un effort et crier. Et après cela, la force supérieure va venir. Nous avons seulement besoin de tracer la frontière et de comprendre où se termine notre part. Il sera ainsi plus facile pour une personne de se préparer à la première révélation du Créateur. 

Du  discours  pendant le repas  du 25/11/2011

Un homme et une femme: deux facteurs pour la réussite

Dr. Michael LaitmanIl  y a une certaine union, une préparation, que seuls les hommes peuvent réaliser s’ils se détachent de leurs familles, des femmes, et s’isolent eux-mêmes. Quand vous allez au-delà des frontières de notre monde et n’existez que dans l’unité avec les amis, il se produit une prière spéciale, des sensations spéciales. Nous l’avons ressenti. Il en est vraiment ainsi, et cela ne peut pas être décrit d’aucune  manière.

La préparation des femmes n’est pas pour se connecter, mais pour aider les hommes à le faire, d’essayer de créer toutes les conditions nécessaires pour cela, et tranquillement les pousser vers la connexion. Les femmes peuvent aider les hommes à surmonter leur ego et atteindre l’unité.

Par ailleurs, nos femmes, partout dans le monde, comprennent très bien ce point. Elles nous ont soutenus et je leur en suis reconnaissant. Leur soutien a été ressenti dans toute la convention d’Arava, et par là elles ont réalisé pour nous un excellent service.

Le congrès de décembre entraîne déjà l’état de se tenir au pied du mont Sinaï, où il y a des femmes, des enfants et des personnes âgées. Toutefois, la fondation sont les hommes, 600.000 âmes, non pas par leur quantité, mais par leur puissance.

Dans la sagesse de la Kabbale, tout est mesuré par sa puissance, car la Kabbale parle d’unir en un seul désir général. Ce seul désir puissant est exprimé par le nombre 600 000, qui symbolise la puissance de notre unité. Relever le niveau de 600 000 signifie atteindre la révélation complète de la force supérieure, le Créateur.

J’espère que nous allons y arriver parce que nous avons toutes les conditions pour cela. Au moins nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir. Le monde entier  a aussi besoin de ce que nous faisons, et c’est grâce à cela que nous recevons le soutien d’En-Haut. Nous réussissons non pas parce que nous sommes si spéciaux et talentueux, mais parce que le monde a besoin d’un groupe qui va l’amener vers l’avant.

De la série des cours virtuels du dimanche,  le 20/11/2011.

Vous n’êtes pas seul !

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment puis-je me connecter au groupe quand je regarde seul les cours ?

Réponse: Nous voyons un grand nombre de personnes qui se connectent à nous sur l’écran de tous les coins du monde. Nous sommes tous ensemble dans un groupe. Ne le sentez-vous pas ? Vous devez vous élever au-dessus de la distance qui nous sépare, car en réalité, elle n’existe pas. Nous existons dans un seul champ.

Notre corps physique est ici sur terre: ils sont assis, marchent, courent et sautent. Dans le monde spirituel il n’y a que des désirs, et par conséquent, tout dépend de notre volonté. Le monde corporel est totalement imaginaire et inexistant. Il n’existe que dans notre perception, jusqu’à ce que nous entrions dans le monde spirituel.

Nous allons passer cet état ​​et l’oublier, car il n’existe pas vraiment. Cet état ​​n’existe que dans notre perception de la réalité en tant qu’état  le plus bas de tous les états, à partir duquel  nous devons remonter. Cette perception n’existe que dans notre désir égoïste, mais en réalité, l’égoïsme n’existe pas.

On nous a donné cet état altruiste non corrigé, le seul qui existe dans le monde, de façon délibérée pour  que nous l’utilisions comme base  pour élever notre premier niveau spirituel. C’est pourquoi notre monde est appelé le monde imaginaire, car il disparaît progressivement de notre perception. Ce monde n’est pas la réalité. En réalité, notre monde n’existe pas.

Imaginons notre état véritable où existe toute la création comme un corps  collectif, un système général. Pour ressentir ce système, nous devons nous efforcer vers lui. Il est dit: «Si vous voulez être heureux, qu’il en soit ainsi ». Un enfant ne peut devenir que ce qu’il aspire à être. La vie le force en permanence à vouloir grandir, à prendre des exemples tirés des adultes, et à les imiter.

Nous devons faire la même chose et prendre exemple sur les kabbalistes. Nous devons suivre leurs conseils, les imiter, et être  dirigés par leurs instructions au lieu de  notre petit esprit enfantin. Nous devons agir sans regarder en arrière, comme un enfant qui prend exemple sur les adultes. Ensuite, nous pouvons être absolument sûrs que nous réussirons.

Nous devons créer l’exemple d’une unique communauté mondiale. Il ne fait aucune différence si vous vivez à Los Angeles, au Mexique ou en Sibérie. Il ne fait aucune différence si vous êtes seul, parce que vous n’êtes réellement pas seul! Vous êtes ensemble avec tout le monde! Essayez de vous élever au-dessus de l’écran de l’ordinateur et de nous voir et de nous ressentir. C’est possible!

Essayons d’y jouer, et puis nous allons attirer une influence intensive de la Lumière Environnante, la Lumière provenant d’un niveau supérieur où nous sommes tous déjà connectés. 

De la  série des cours virtuels du dimanche du 06/11/2011.

Page 1 des 1612345Dernière »