Comment pouvons-nous nous protéger de la nature?

Dr. Michael LaitmanNous avons quelque chose à dire aux gens qui veulent entendre des explications. Jetons nos cartes sur la table et évaluons de façon réaliste la situation. Premièrement, nous sommes guidés par la nature et existons dans son système. Vous pouvez voir par vous-mêmes que malgré toutes nos tentatives vaines, nous ne contrôlons pas le monde. Il  est entraîné par un certain programme qui fonctionne selon certaines forces. En fin de compte, nous sommes sous son contrôle.

Deuxièmement, en nous  déplaçant de cette manière, nous ne savons pas où nous finirons. Alors, comment pouvons-nous déchiffrer le programme de notre développement? Comment peut-on le contrôler? Peut-être l’adoucir un peu? Par exemple, aujourd’hui les dirigeants européens sont incapables d’adoucir la pilule amère prescrite pour la zone euro. Ils sont déjà enclins à considérer ce marché commun  dans son ensemble comme une erreur. Cependant, de quelle erreur peut-on parler si elle fait partie du programme? Ce qui est arrivé, est arrivé, et rien ne peut être fait à ce sujet. Il est insensé de regretter le passé.

L’homme est créé de telle manière que, avant qu’il puisse réellement se joindre à une force opérationnelle, il est incapable de comprendre que, plutôt que de représenter la fonction, il représente le résultat, l’action. Ainsi, l’humanité est en train de découvrir son impuissance à cause de problèmes réels. Mais le véritable effondrement n’a pas encore commencé. La crise a de multiples couches, et sa caractéristique principale n’est ni la dette non recouvrable, ni le chômage.

Dans un futur proche (éventuellement un ou deux ans à partir de maintenant, si le processus s’accélère), nous allons voir que le monde ne peut pas continuer à exister. Les catastrophes climatiques, les problèmes économiques et industriels vont  nous conduire au bord du gouffre. Les nations ne seront pas en mesure de gérer le nombre énorme de chômeurs. Nous n’avons tout simplement pas un système qui soit capable de résister à quelque chose de ce genre. Et puis les catastrophes vont forcer les gens à nous écouter.

Troisièmement, nous devons vous demander pourquoi  l’évolution nous réserve-t-elle des chocs si puissants? Dans nos conditions actuelles, les différents types de niveaux végétatifs et animés de la nature sont tout simplement en voie d’extinction comme les dinosaures. Alors peut-être nous aussi disparaîtrons de la surface de la terre sous la lame de cette guillotine?

Dans ce cas, nous n’avons pas d’autre solution que de trouver une troisième puissance qui va à l’encontre de la nature, en d’autres termes, contre le Créateur. Ce n’est pas grave comment nous l’appelons. Des films d’Hollywood  illustrent les menaces mondiales aussi, mais sous la forme d’un astéroïde volant vers la Terre prêts à nous détruire en quelques secondes.

En règle générale, les protagonistes du film parviennent à sauver l’humanité. Nous aussi avons besoin de nous tourner vers l’humanité avec une demande de protection. Nous devons trouver la force de protection pour résister à la nature, qui nous conduit à la mort. Nous faisons partie de son programme, et si «la nature aveugle» a prévu de nous achever avec un certain nombre de cataclysmes, alors comment pouvons-nous trouver une énergie alternative pour le développement ultérieur? Comment pouvons-nous changer le programme?

Tout d’abord, nous devons passer à un nouveau degré, acquérir la sagesse, et comprendre ce que le programme commun entraîne. Ceci nous mène à la quatrième étape, quand nous devons finalement réaliser que notre essence, le désir égoïste, est la source de toutes les catastrophes. Si ce n’est pas pour l’ego, nous ne serions pas  en train de détruire la société humaine, l’institution familiale, le système éducatif, les relations entre les gens, les pays et les religions, nous ne créerions pas des diviseurs artificiels qui nous séparent et à la fin ne conduisent qu’à la destruction mutuelle.

Une fois que nous nous rendons compte du mal, nous allons réfléchir à ce que nous appelons le bien. Et puis nous allons apprendre de la nature, dans laquelle fonctionne le mécanisme intégré de l’unité et de la réciprocité. Nous sommes capables d’imaginer cela et de l’observer de nos propres yeux. Alors qu’est-ce qui nous manque? Seule la capacité de nous élever au-dessus de notre essence.

Serons-nous capables de changer le cours de notre développement si nous nous élevons au-dessus de nous-mêmes, ou bien la nature est-elle encore plus forte que nous? Non, elle n’est pas plus forte. Pourquoi pas? C’est parce que la nature nous contrôle par le biais de notre égoïsme, mais si nous soutenons et nous renforçons mutuellement les uns les autres, si nous construisons un système commun et veulent s’unir, peu importe sur quoi, les forces de la nature développeront pour nous  le bon chemin.

En fait, notre égoïsme ne veut plus continuer de croître parce que la croissance ne provoque que plus de problèmes. Nous pouvons finalement acquérir la possibilité de la contrôler et d’ailleurs, nous en servir pour avancer de la bonne façon, mais seulement si nous apprenons à l’utiliser pour l’unité. L’essence de tous les maux, c’est que nous nous développons en nous blessant l’un l’autre, tandis que l’essence de la bonté est de  nous développer en  nous unissant les uns aux autres.

Poussé par la nécessité, l’humanité  doit changer complètement son attitude envers la vie, l’environnement, la société, comment élever les enfants, et l’éducation. Nous devons construire toute chose autour de nous d’une façon qui nous permettra d’être entourés de chaleur, comme des enfants. Nous essayons de placer les enfants dans une société exemplaire, afin qu’ils apprennent à bien se comporter, à prendre soin d’eux et des autres, et ainsi de suite. Je voudrais placer mon enfant dans la  meilleure garderie, lui apprendre la réciprocité, les langues, et qu’il soit un bon garçon ou une bonne fille.

L’évolution a elle-même implanté l’attitude parentale en nous, qui nous permet de comprendre comment traiter les autres. Ce n’est pas par hasard que nous avons été divisés en genres masculin et féminin, qui ensemble créent la postérité, le degré suivant. Cela nous permet de voir comment construire un bon environnement pour nous-mêmes. Nos soins naturels pour les enfants et petits-enfants nous poussent vers la même chose. Et c’est pourquoi aujourd’hui, nous devons créer une garderie universelle  pour tous. Celui qui veut être enseignant est bienvenu.

En règle générale, le seul problème de l’humanité est l’éducation. Et pour être plus précis, le problème est de comprendre que c’est le principal problème. C’est pourquoi nous expliquons au monde que la puissance qui doit être éveillée est déjà à l’intérieur de nous, elle est dans l’unité entre nous.

La science confirme que lorsque les gens se rassemblent et s’unissent, ils génèrent une nouvelle puissance spéciale, intégrée, qui existe en soi. Par exemple, cette puissance qui unit une nation par le maintien d’une approche commune, le caractère et le potentiel des personnes. La puissance unificatrice qui apparaît à travers des années de vie mutuelle et d’interaction ne vient pas du ciel, mais elle existe entre les gens en fonction de la forme spécifique de leur unité.

De même, lorsque nous nous unissons aujourd’hui, nous allons engendrer cette nouvelle puissance intégrée de l’unité mondiale, qui va devenir notre protection, plus puissante que la nature, le climat, l’écologie, ou autre chose. Après tout, ce pouvoir est le moyen le plus élevé; ce qui a trait au degré humain, et l’homme est au sommet de la pyramide des autres degrés  de la nature. Et pour cette raison, ce pouvoir va certainement nous aider à adoucir notre développement au lieu de trembler comme des lapins qui sont amenés vers un lieu inconnu. Nous allons contrôler le processus en action

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale  du 07/11/2011, « Matan Torah (Le Don de la Torah) »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed