Une erreur pré-programmée

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment la brisure dans le monde de Nekoudim a-t-elle pu arriver ? Comment une telle erreur a-t-elle pu avoir lieu ?

Réponse: Il se trouve qu’au sein de l’opposition entre la Lumière et le désir il y a un élément qui est apparu venant « de l’absence ». C’est pourquoi il n’est pas apte à prendre en compte tout ce qui se trouve dans « l’existence de l’existence » qui est la Lumière.

Je regarde la Lumière et il me semble que je fais tout comme Lui. Je suis comme un petit enfant qui frappe avec un marteau en plastique imitant son père. Il ne comprend pas ce que son père fait et pense qu’il fait exactement la même chose. Il ne voit pas que ses actions ne sont pas réelles ! La raison est que dans son état de petitesse et de son petit intellect, ses actions sont absolument équivalentes à celles de son père.

Et dans le monde de Nekudim, lorsqu’ un calcul est opéré dans les désirs, certaines données qu’ils sont incapables de percevoir y disparaissent. Et alors la brisure les aide à révéler la différence entre le désiré et l’actuel, comme ils découvrent leur erreur et la raison de la brisure.

 Soudainement ils voient que « Lev Ha Even » (le coeur de pierre), des désirs non pris en considération y étaient également présents. Je n’aurai jamais cru que pareille chose puisse exister en moi ! A présent ces désirs se révèlent en moi et je peux me corriger.

 La brisure ne signifie pas ruines mais correction, la révélation de désirs dissimulés. Pour cette raison, durant notre ascension sur l’échelle spirituelle, nous révélons constamment des désirs qui sont de plus en plus brisés, comme il est écrit: « Plus élevée est une personne, plus grand est son égoïsme ».

 La brisure fut définitive car ils ont tout misé, toute la Lumière de l’Infini, dans l’intention de la corriger dans tous les désirs. Et c’est pourquoi toute la profondeur du désir à été révélée.

 Ce n’est pas par accident que le Partsouf d’Atik est créé selon les conditions du Tsimtsoum Aleph (la Première Restriction). Dans Atik et même dans Arich Anpin, il existe une multitude de tels systèmes (« Krouma de Ovira », diviseurs dans le cerveau, et « Mokha Stima » , l’esprit caché, et ainsi de suite), avec Malkhout du monde de l’Infini présente en eux, avec toute la Lumière de l’infini se tenant opposée à elle.

 Ces deux forces, « l’existence issue de l’existence » (Yesh Mi Yesh) et « l’existence issue de l’absence » (Yesh Mi Ein), sont présentes dans la tête (Rosh) du monde d’Atsilout. Et les fragments de la brisure se trouvent sous ces forces. Puis elles s’analysent l’une par rapport à l’autre selon un triangle à l’envers : au-dessus, d’un coté, il y a la Lumière de l’Infini, et d’un autre côté, il y a le désir infini tout entier et la brisure se trouvant en dessous. L’ordre et les degrés de correction se clarifient dans cette tête en comparant ces trois composants: le Créateur, la créature et la différence réelle entre eux. Gmar Tikoun, l’état complètement corrigé est à l’intérieur de Arich Anpin, mais à l’extérieur il est couvert par des Partsoufim spéciaux appelés « cheveux » qui le dissimulent des inférieurs. Le mot « cheveux »(Searot) vient du mot « tempête »(Seara), une restriction . Car à chaque fois il restreint son désir et se manifeste sous une certaine forme atténuée afin de se présenter face à l’inférieur et lui donner une opportunité de se corriger.

 La correction de l’inférieur est de devenir similaire au supérieur. Lorsqu’une maman joue avec son enfant elle fait semblant d’être petite et ainsi lui donne un exemple de comment il devrait se conduire avec elle. Ainsi elle l’élève de plus en plus haut.

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale du 07/11/2011 , TES

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: