La confiance inébranlable est unique pour tous

Dr. Michael LaitmanShamati # 72: « . La vie » La confiance est le vêtement de la Lumière, appelée «  vie ».C’est parce qu’il y a une règle qu’il n’y a pas de Lumière sans un Kli (récipient). Il s’ensuit que la Lumière, appelé «Lumière de la vie», ne peut pas se vêtir, mais doit revêtir certains Kli (désir). Le Kli où la Lumière de la vie est revêtu est généralement appelée «confiance». Cela signifie qu’il voit ce qu’il peut faire de toute chose difficile.

Cela signifie que si nous n’atteignons pas l’état appelé la confiance, nous ne serons pas en mesure de révéler la Lumière supérieure. C’est parce que la Lumière est atteinte et perçue dans ce récipient de confiance, c’est à dire, que nous devons être sûr qu’il est en notre pouvoir de le faire et que cela ne dépend que de nous. Si cette sensation intérieure surgit en nous, nous réussirons définitivement et nous révélerons la Lumière.

Le degré de vie est défini par le degré de sa confiance, et plus fort est la sensation de confiance, plus la Lumière devient révélée à l’intérieur. Nous sommes dans un océan de Lumière infinie, même maintenant, mais à cause du manque de confiance, le récipient de la révélation de la Lumière, nous fait ressentir cet état minuscule – un point noir central, nous donnant la plus faible sensation de vie possible appelée  » ce monde.  »

Si nous voulons acquérir une plus grande sensation de vie dans les sphères sans cesse croissantes, jusqu’à la dernière sphère, infinie, sans limite, cela dépend seulement de la façon dont nous serons sûrs que nous pouvons y parvenir seulement à l’intérieur de notre unité.

Il ne peut y avoir aucun doute et le manque de confiance, telles que des pensées de ce n’est pas le bon moment pour le faire, que peut-être nous pouvons le faire demain ou le jour suivant. Le moment où nous atteignions cette confiance tous ensemble, nous allons immédiatement briser la Machsom.

Même si la sensation de notre vie ici, dans ce monde, dépend aussi du sentiment de confiance. Plus grande est la confiance, plus grande est la sensation de la vie matérielle.

La Lumière et notre ego jouent l’un avec l’autre, et nous sommes au milieu, entre les deux. Tout dépend seulement du niveau de notre confiance: si nous sommes en mesure de nous élever au-dessus l’égoïsme à tout moment et d’adhérer à la Lumière, aspirant à être égale à elle.

Cette guerre ne s’arrête pas un instant parce que dès que nous nous élevons au-dessus d’un certain état, un plus grand désir égoïste est immédiatement révélée pour nous donner la possibilité de s’élever au-dessus vers un niveau supérieur. C’est pourquoi nous devons faire constamment un travail intérieur: des descentes et des ascensions, en alternant non-stop.

Nous devons comprendre que toutes les descentes nous sont données pour les surmonter et de cette façon pour atteindre une confiance illimitée. Et la seule solution ici est de se séparer de nous-mêmes et de s’attacher au groupe. Dans ce que je dois trouver la grande force qui peut m’engloutir et me porter au niveau suivant, comme le ventre d’une mère, le AHP du niveau supérieur.

Dans la mesure où je suis capable de m’attacher à cet ascenseur, cela m’élèvera constamment vers des niveaux plus élevés. J’ai juste besoin de m’attacher à lui tout le temps au-dessus de mon égoïsme, qui obtiendra à ma façon de moins en moins.

Ma tâche est seulement de m’élever au-dessus de la réception dans le don sans réserve, la foi au-dessus de la raison, et cette action n’est possible que dans le groupe. Je vais sans cesse essayer de faire cela, alors que mon ego me déroute, me distrait avec des choses futiles, et ensuite avec des questions qui sont plus importantes et plus graves, jusqu’à ce que  finalement je me détache de lui et va même cesser de se sentir à quel point j’ai réussi.

Notre travail ensemble se résume à ceci. Et si à chaque instant je n’ai pas d’expérience plus profonde à l’intérieur du groupe, de la société, et de la confiance commune que nous acquérons ensemble, alors je sors de mon récipient, notre désir commun de révéler le monde spirituel, et je n’atteins rien. C’est comme ça que je perds confiance.
Notre confiance entière est basée sur le fait qu’une personne adhère au groupe et y trouve la force qui lui permet en permanence d’atteindre des niveaux spirituels plus élevés.
[62584]
De la leçon préparatoire à la Convention Arvut, 04/12/11

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed