Le bonheur du point dans le cœur

Dr. Michael LaitmanQuestion: Comment pouvons-nous accélérer  et clarifier que le groupe est le principal moyen pour atteindre l’objectif?

Réponse: La partie difficile est de sentir que nous avons besoin d’une révolution interne. L’esprit, l’ego, et l’orgueil obscurcissent la perception d’une personne, et elle est incapable de réaliser qu’il y a quelque chose plus haut qu’elle dans ce monde. Elle s’est habituée à prendre des décisions à propos de tout dans cette vie  à l’aide de son propre esprit, de ses sentiments et  de son analyse. Elle n’est pas en mesure d’accepter quoi que ce soit sans le vérifier. Ceci est le comportement d’un animal ou d’un imbécile, mais pas d’une personne sérieuse.

Cependant, ensuite  nous rencontrons des choses qui dépassent notre compréhension. Par exemple, dites-moi comment un groupe est plus fort que moi? Et pourquoi devrais-je y perdre mon esprit et mes sentiments afin d’en obtenir de plus  nouveaux, de  plus internes ? Je ne sais pas ce qu’est un esprit plus intérieur venant d’une dimension supérieure.

Chacun a une envie intérieure et un rudiment d’un récipient spirituel, mais entre cette étincelle et sa connexion avec d’autres étincelles, l’énorme fossé de la séparation se fait sentir. Une personne ne peut imaginer qu’il y a quelque chose de supérieur par rapport à elle, où tous les désirs s’unissent. Et c’est précisément ce qu’est le monde spirituel. C’est là où  on  découvrira sa nouvelle vie et où on  changera sa perception de la réalité, après avoir traversé ce monde et s’être connecté à l’intérieur.

Pour qu’une personne change progressivement et corrige sa perception, elle est obligée de passer beaucoup de temps sous l’influence de la Lumière environnante qui vient du plus haut niveau, du champ énergétique situé au-dessus d’elle . Ceci est un processus  constant, ininterrompu, pendant lequel  la Lumière travaille sur nous, et cela prend des années.

Nous ne comprenons pas l’immensité de ce processus, cette évolution que nous traversons, le nombre de changements qui doivent se produire à l’intérieur de nous à cause de ces événements spéciaux que sont les conventions ou les rassemblements d’amis. Bien que ces affaires nous semblent un peu primitives et pas sérieuses, et que  nous ne trouvions aucune saveur particulière en elles, nous le faisons cependant encore et encore jusqu’à ce que nous commencions enfin à révéler leur saveur.

La différence est que si je reçois cette saveur, je suis prêt à y participer. Mais s’il n’y a pas de saveur, je suis à la recherche de moyens pour m’échapper. Donc, il  en résulte que tout dépend de la saveur, et non pas  de savoir si je peux m’élever au-dessus de mon désir!

En outre, mon désir égoïste contrôle tout selon qu’il reçoit du plaisir ou non. Alors peut-être le fait que mon désir égoïste ne ressente pas toute la saveur est un bon signe, après tout? Peut-être que c’est exactement ce dont j’ai besoin? Je viens dans le groupe, et pour des raisons qui ne sont pas sous mon contrôle, je fais des choses qui ne me donnent  pas de plaisir. Et c’est pourquoi je ne peux y participer qu’avec mon point dans le cœur!

Si j’ai aimé être dans le groupe, en m’unissant avec des amis, et en chantant ensemble, alors éventuellement j’aurais à surmonter ce sentiment, car ce serait tout simplement que j’y suis venu à cause du plaisir. Mais je suis aidé par En-Haut et le goût pour cela m’est enlevé, loin de moi. Maintenant je peux m’asseoir sans aucune saveur et je dois être reconnaissant pour cela car le Créateur a fait la moitié du travail pour moi. Cette situation est temporaire puisque plus tard, le Créateur va me donner le goût, et je vais devoir y remédier afin de m’asseoir dans le groupe non pas pour des raisons de plaisir, mais pour le bien de la connexion spirituelle.

Toutes ces étapes et ces états ne sont pas simples du tout. Une personne peut se promettre qu’elle ne ratera  plus jamais une occasion, et puis juste un instant plus tard, elle peut l’oublier. Et même si elle se souvient que ces états lui sont révélés et qu’elle sait qu’elle doit se comporter d’une autre manière, elle n’est pas capable de le faire. De cette façon, il  lui est montré combien cela ne dépend pas d’elle.

Voilà comment nous découvrons progressivement qui nous sommes par rapport à la force supérieure qui a été révélée dans ce domaine.

 De la 1ère partie du cours quotidien de Kabbale du 28/11/2011, Ecrits du Rabash

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: