S’inclure dans les pensées et des désirs communs!

Dr. Michael LaitmanUne personne qui est loin de nous doit par tous les moyens essayer de poursuivre les mêmes actions et les mêmes activités qui prennent place dans le groupe principal. Il est souhaitable qu’elle puisse trouver des amis comme elle pour organiser des rassemblements et des repas semblables aux nôtres et participer avec nous à tous nos événements. Nous chantons, et vous chantez avec nous, nous dansons, et vous dansez, nous prenons part à des cours, des conférences, et des événements divers, et vous, si c’est possible, participez physiquement aux mêmes actions.

Il est souhaitable de vous libérer de vos activités quotidiennes pendant les trois jours du congrès, de ne pas être accablés par des problèmes ou  de vous laisser distraire par quoi que ce soit, sauf à être inclus dans nos pensées et nos désirs communs. Lorsque vous êtes ailleurs, par exemple, à Londres, tentez de vous assurer que l’environnement quotidien ne vous affecte pas. Vous devriez les exclure autant que possible afin que vous soyez dans une chambre, un appartement ou maison où il n’y a pas d’étrangers et rien d’autre que vos pensées et vos sentiments.

C’est de cette façon que vous organiserez une sorte de mini-congrès et serez avec nous par vos propres efforts et actions. Ceci est identique à votre présence directe à l’événement, car en multipliant tout par la distance et par vos envies pour l’unité, vous entrerez avec nous dans notre Kli (récipient) commun et vous sentirez  et recevrez tout ce que nous avons.

Le lieu où se trouve une personne n’est pas important. Si elle ne peut pas venir, mais que son cœur et son âme sont avec nous, la distance n’a pas d’importance. 

De la  série des cours virtuels du dimanche le 27/11/2011

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: