Le monde de la finance: vivre dans le mensonge.

Dr. Michael LaitmanQuestion: Le secteur financier, y compris les banques, les marchés boursiers, les entreprises d’investissement, et d’autres, forment une grande industrie. Aux États-Unis, par exemple, l’industrie financière représente 8,5% du produit national brut et 33% des profits en moyenne. Il est accusé d’avoir causé la crise mondiale actuelle, et en même temps il est florissant, même aujourd’hui. Comment cela  se peut-il ? Après tout, l’économie est une copie des relations mutuelles entre nous.

Réponse: C’est exactement la raison pour laquelle l’industrie financière est florissante. Elle vit dans un mensonge, et elle en est consciente  et ne veut  rien changer.

Prenons l’exemple des banques: peut-on les croire aujourd’hui? Il n’y a personne plus proche de la faillite qu’elles.  En fait, elles sont déjà en faillite parce qu’elles manquent d’actifs enregistrés à leur nom. Mais nous sommes toujours contents de continuer à remplir nos comptes bancaires. Pourquoi les croyons-nous ?

Nous sommes conscients de cette fausseté, et vivons encore tout comme ça parce que nous aimons vivre dans un mensonge, nous aimons être trompés et avoir d’autres qui nous mentent. C’est notre vie: nous profitons de la coquille.

Question: Cela pourrait-il être ainsi  parce que les gens n’ont pas d’alternative?

Réponse: Tout est une question psychologique. Les gens pensent que la banque est un endroit sûr, même s’ils savent qu’il n’en est rien. Le mensonge a commencé lorsque les moyens financiers ont été déconnectés de leur valeur en or. Depuis lors, les banques ont multiplié leurs dettes financières  «virtuelles», qui n’ont pas de soutien.  Elles ne sont plus reliées à aucune valeur réelle.

Dans la spiritualité, l’«argent» est une couverture, un Massakh (écran), le pouvoir réel à surmonter. Les professionnels de la finance, en revanche, ont transformé l’argent en «fantôme». C’est une grosse erreur, mais ils l’ont fait exprès pour être supérieur aux autres.

Aujourd’hui chacun vit dans ce mensonge. Qui plus est, nous l’avons déjà découvert, mais nous ne savons pas comment nous débarrasser de lui. Le mensonge est la crise. Comment peut-on le résoudre? Le monde entier est entouré par un réseau de faux liens mutuels et il ne peut pas s’en détacher. Il ne sait pas par quoi les remplacer. Sans cela, tout viendrait à s’arrêter, y compris la fourniture des nécessités de base pour les personnes. Donc finalement nous sommes obligés de soutenir ce faux système.

Alors, quelle est la solution? Je suis pour une descente progressive, au lieu d’une chute soudaine. Dans l’intervalle, par l’éducation, nous pouvons transformer ce mal en quelque chose de bon, sans détruire totalement le système. Si nous le détruisons, il y aura des guerres et le chaos total.

Nous n’avons pas besoin d’un effondrement mondial. La reconnaissance du mal de cette façon serait vraiment une terrible catastrophe, cela devrait donc être fait à bon escient. Qu’est-ce qu’en savent les milliards de gens qui souffrent ? Ils ne comprennent rien et en attendant, ils cherchent des boucs émissaires …. 

 De la 4 ème partie du cours quotidien de Kabbale du 21/12/2011,  Baal HaSoulam, « La liberté »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed