Notre vie est devenue plus longue, mais plus triste

Dr. Michael LaitmanAux infos (de lastampa.il) : « L’Italie est un pays vieillissant, mais en bonne santé, au troisième rang européen pour son espérance de vie. … Mais il y a une dégradation de la santé mentale : L’utilisation d’antidépresseurs … a doublé au cours des dix dernières années.

«La dépression provient d’une profonde insatisfaction. Ces dernières années, la dépression est devenue un véritable problème social.

«La société ne tolère pas la faiblesse. Il est interdit de montrer sa souffrance. Il faut vivre dans une atmosphère artificielle de bonne humeur. La mélancolie et la tristesse se sont transformées en maladie.

«L’utilisation massive d’antidépresseurs indique que les pilules sont considérées comme le moyen le plus rapide pour résoudre le problème, même sans essayer de le résoudre. Théoriquement, les médicaments doivent être pris dans une situation critique jusqu’à la guérison, mais la plupart des gens ne peuvent pas abandonner les médicaments et ne sont pas guéris.  »

Mon commentaire : La dépression est la maladie la plus répandue au monde, et elle cause pratiquement toutes les autres maladies. Notre essence est l’égoïsme, par conséquent sa vacuité, son vide, et son insatisfaction, est le fondement de notre condition commune.

Une maladie est la manifestation d’un déséquilibre de l’organisme, du système qui surveille en permanence son équilibre interne. Notre manque d’équilibre entre nous et la nature au niveau «humain» met tous les systèmes de la nature en déséquilibre : au niveau minéral de la nature, le processus à l’intérieur de la Terre (l’éveil des volcans, les tremblements de terre) et à sa surface (les ouragans), au niveau végétal et animal, l’extinction des espèces, etc.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: