Le temps de la correction a commencé

Dr. Michael LaitmanAprès la brisuure dans le monde de Nekoudim, la Lumière a quitté les désirs brisés. Maintenant, elle les touche d’En Haut comme la Lumière Environnante, dans la mesure où ils se réveillent et demandent leur correction.

Soudain, le don sans réserve commence à nous manquer ! Nous  nous efforçons constamment  et seulement pour les biens matériels: argent, pouvoir, savoir, nourriture, sexe, et famille. Cependant, nous ne souhaitons pas désirer cela plus longtemps – seulement dans la mesure où  nous en avons besoin pour survivre puisque nous vivons dans ce monde. La chose la plus importante, cependant, est de parvenir à assouvir ce que nous désirions dans le monde de Nekoudim, avant notre brisure. C’est-à-dire que la clé pour nous, c’est une correction complète. Et pour que cela se produise, nous avons besoin que la même Lumière  nous corrige.

Si cette demande émerge dans les mêmes désirs, et qu’ils sont capables de la soulever vers le haut, alors  en réponse ils reçoivent la Lumière qui était présente en eux et avait disparu. En fait, elle est appelée «la Lumière qui ramène vers le bien ».

Alors, pourquoi ne nous a-t-elle pas corrigés avant ? C’est parce que, avant, nous n’avions pas encore découvert que nous avions besoin de correction. Et maintenant, nous  disons que d’abord nous tenons à être corrigés, et nous ne souhaitons pas recevoir la Lumière pour notre propre gratification. Nous souhaitons nous réjouir de donner!

Nous avions alors souhaité aussi le don sans réserve, mais maintenant nous avons réalisé qu’il nous manque vraiment : pour atteindre l’essence du don sans réserve, l’écran et la connexion avec Celui qui  donne sans réserve. Vous pensez que vous avez juste passé du temps avec des amis, en mangeant et dansant avec eux. Toutefois, ce faisant, vous activiez un système cassé, et il commence à travailler et vous touche pendant que vous mangez, dansez et sautez tout autour.

Ce que vous faîtes n’a même pas d’importance. Il peut arriver que pendant que vous dansiez, vous puissiez activer le système plus efficacement que pendant que vous étudiez. Tout dépend de savoir si un besoin pour la Lumière surgit en vous, vous influence, devient pour vous la Lumière Intérieure, et fait quelque chose pour vous.

Et après que cette Lumière vous ait touché à chaque fois conformément à la mesure de votre réveil, vos désirs brisés commencent lentement à absorber cette Lumière et à atteindre progressivement un niveau où ils peuvent recevoir une intention de donner sans réserve à partir  de la Lumière. La Lumière peut déjà établir un contact avec eux, car il arrive un moment où ils cessent brusquement de s’y opposer. L’accouchement, quand un enfant sort de la mère, est le moment où il commence à correspondre avec le monde qui existe en dehors de sa mère.

La Lumière continue à nous influencer, en nous  nettoyant et en nous corrigeant jusqu’à ce que nous devenions capables d’entrer en un premier contact avec elle. Il arrive un moment où nous ne fuyons plus le don sans réserve, nous nous arrêtons de haïr et sommes capables de le tolérer.

C’est douloureux ;  après tout, un enfant crie aussi  quand il naît.  Il se sent mal, la situation est tragique pour lui, mais il est déjà capable de le tolérer.

Pour un enfant, cela arrive à cause de la nature. Mais dans notre cas, la Lumière nous donne de telles forces que, en dépit de notre mal être (car le don sans réserve est dirigé contre notre égoïsme), nous sommes en mesure de le tolérer. Ainsi nous entrons dans la prochaine étape: grâce à notre point dans le cœur nous nous élevons à partir du monde matériel vers le monde spirituel. Maintenant vient le temps de la correction.

De la 3ème partie du cours quotidien de Kabbale du 22/12/2011, « Introduction  au TES »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed