Adieu à l’égoïsme

Dr. Michael LaitmanSi une personne est élevée dans l’esprit de la garantie mutuelle et de convivialité, elle traite les autres comme sa propre famille, comme une partie intégrante d’elle-même. Aujourd’hui, notre monde est appelé un système intégral interactif.

Un système intégral est une structure mutuellement dépendante. Comment pouvons-nous dépendre de nos enfants? Nous ne pouvons pas l’observer sans eux, nous sommes instinctivement liés à eux par le fait de s’occuper d’eux et l’amour. Si nous leur faisons du mal, nous finirons par nous nuire, puisque nous nous préoccupond d’eux de toute façon.

Je commence à ressentir de la même manière envers tous les peuples du monde. Une image réelle d’une interdépendance complète égoïste émerge devant mes yeux ; un manque de soucis envers les autres me fait mal, en me frappant en retour dans un sens négatif.

Nous existons encore selon des lois égoïstes qui ont été établies dans le passé quand nous étions connectés égoïstement: vous me donnez- je vous donne, je vole plus, je gagne plus au dépens des autres, j’utilise quelqu’un dans mon propre intérêt ….

Aujourd’hui, le système des relations égoïstes arrive à son terme; un système totalement nouveau, altruiste, interdépendant, global et intégré vient à la vie. Si nous voulons réussir dans ce monde, nous devons correspondre à ce système. Mais puisque nous restons encore en deçà de ce nouveau système, nous pensons que notre état actuel est une crise. Mais cette crise n’est pas dans le sens où  nous sommes habitués à le comprendre. «Crise» est un mot grec qui signifie nouvelle naissance, c’est-à dire que la crise est la solution, pas le problème.

Nous devons réaliser que nous sommes en transition d’un état à un autre. Plus tôt nous reconnaîtrons ce fait et commencerons à agir à l’unisson avec les lois de l’évolution au lieu de leur résister, et plus facile et agréable sera  notre passage via les changements.

Nous devons devenir une seule famille. Nous avons à traiter les autres comme nos propres enfants, des parents, nos bien-aimés, ou nos animaux adorés … nous avons à traiter tout le monde comme quelque chose qui nous appartient. La nature nous conduit dans cette direction, indépendamment de nos désirs.

C’est un processus cognitif sensuel. Nous devons créer un environnement qui le démontrera explicitement  à tout le monde et donc nous modifiera.

Dans la mesure où nous parvenons à changer, cela va changer notre famille, nos relations sociales, politiques et industrielles. La connexion entre nous va s’ajuster pour correspondre à notre nouveau niveau de développement.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: