L’origine de l’amour

Dr. Michael LaitmanLe Créateur a créé le désir avec l’aide de la Lumière. La Lumière touche le désir et lui livre Ses qualités de façon que tout ce qui est bon dans la Lumière devient négatif dans le désir. Le Bien se dépeint lui-même comme un manque,  besoin,  demande, et vide ;  tandis qu’à  l’intérieur de la Lumière, les mêmes choses se manifestent comme un désir de donner sans réserve.

En d’autres termes, les choses qui sont en abondance et prégnance dans la Lumière se changent en leur opposé, en une concavité, en désir.

Les deux parties sont similaires l’une à l’autre et en même temps, elles sont de nature contraire: tout ce qui est  dans le désir du Créateur de donner sans réserve existe dans la création sous la forme du désir de recevoir.

Le but  de la création est de transformer la sensation de vide (le désir de recevoir) en similitude avec le Créateur.

Comment cela peut-il être atteint? Si nous remplissons simplement  le désir il ne deviendra  pas semblable au Créateur (la Lumière); mais plutôt la satisfacion fera descendre le désir, car ainsi, en recevant activement, il s’oppose encore plus à la Lumière. La Lumière est parfaite, elle donne sans réserve en permanence, par conséquent, une satisfaction complète de la création ne va pas résoudre le problème.

Comment pouvons-nous transformer le désir de recevoir pareillement au désir de donner, si nous n’employons pas le mode d’action du Créateur, le don sans réserve ? Tout ce que fait le Créateur est de donner sans réserve et de combler la création, la création est incapable d’interagir avec la Lumière de toute autre manière, sauf en recevant d’Elle.

Le problème est d’établir la bonne connexion entre elles –  non pas entre les deux actions, mais plutôt entre l’essence du Créateur et l’essence de la création.

Cela signifie que nous devons les comparer l’une à l’autre, non pas du point de vue de leurs actions, mais plutôt sous l’angle de leur attitude l’un envers l’autre ; ce n’est pas grave que l’un reçoive constamment de l’autre, tandis que l’autre  donne sans réserve en permanence. Ils se complètent l’un l’autre, et le résultat de cette satisfaction est qu’ils ressentent  une connexion interne entre eux ;  il est indifférent de savoir qui est la partie qui donne et qui se trouve du côté de la réception. C’est comme une mère et son enfant: elle lui donne tout ce qu’elle peut, mais en retour elle redonne encore plus car elle est reliée à l’enfant par l’amour.

C’est là où se passe le sentiment d’amour et d’où il provient. Si nous choisissons de considérer comme indispensables ces deux actions convaincantes qui se produisent entre le Créateur et la création, nous devons construire une superstructure au-dessus.

Comment pouvons-nous les faire se connecter par le biais de ces deux actions et devenir semblables l’un à l’autre ? Comment pouvons-nous unir le but, l’essence du Créateur, avec l’essence de la création?

A l’origine, le Créateur désire combler sa création et tout lui donner. Il est rempli avec la propriété de l’amour. C’est la raison pour laquelle aucun changement que ce soit ne s’applique au Créateur.

Le Créateur est l’origine de la création, de l’univers, des mondes, et de toutes les conditions de notre existence et activités. En Son nom il n’y a qu’une seule chose- l’émanation constante de la Lumière, l’énergie positive, l’amour et la bonté absolue.

La création a besoin de changer son attitude envers le monde, envers elle-même, et à la fin vers le Créateur, car tout ce qu’il y a dans ce monde, en moi et autour de moi-vient du Créateur. Je dois me changer de manière à commencer à aimer tout ce qui est fait par Lui dans ce monde et dans toute la nature. Si je change mon attitude de la haine, de  l’avidité, et de profiter des autres, vers le don sans réserve et l’amour, alors par ma nouvelle attitude envers les actions du Créateur, je vais venir à L’aimer.

À ce point, je serai en mesure d’obtenir en Son nom tout qui émane de Lui. Ainsi, il s’avère que cela fonctionne de cette façon: Il m’a satisfait et m’a donné une chance de plaisir, tandis que je reçois de Lui et que je Lui donne une occasion d’être ravi  parce que  « j’utilise » Son amour.

Lorsque nous sommes proches de ceux que nous aimons et que nous recevons d’eux, dans le même temps, nous leur faisons une faveur en leur permettant de nous aimer. Le même schéma se répète: en recevant du Créateur, nous Lui exprimons notre amour parce que nous sommes si proches. À ce stade, ce n’est pas grave, qui est le donneur et le receveur, comme dans l’exemple de la mère et de son enfant.

La chose principale est qu’à l’aide de ces actions, ils se complètent l’un l’autre et s’apportent mutuellement la délectation.

Des fondements des cours de Kabbale, le 06/11/2011

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: