Placez votre désir sous la Lumière

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, « La Liberté »: « Toute la sagesse ne les a pas aidés à trouver un pont sur lequel traverser cette crevasse large et profonde qui s’étend entre l’entité spirituelle et l’atome de la matière. Ainsi, la science n’a rien gagné de toutes ces méthodes métaphysique ».

Une personne hérite ses attributs de ses parents. Ces attributs ne peuvent  pas être changés, mais la société les influence et leur donne des formes différentes. Finalement, une personne ne s’exprime pas, mais exprime plutôt la société extérieure. Les attributs peuvent différer, mais ce qui importe est la forme qui leur a été donnée: une personne peut être un grand gangster ou un grand scientifique,  peut abattre des animaux ou des gens. La distance entre un policier et un voleur est très petite, et tous deux se comprennent mutuellement.

Ainsi la société fait tout ce qu’elle veut avec une personne. Bien qu’il y ait le noyau préliminaire dans une personne, les facteurs influençant font d’elle ce qu’ils veulent. C’est la façon dont les choses sont au niveau corporel, et donc nous n’avons pas à décider quoi que ce soit ici.

Toutefois, sur le plan spirituel  nous devons découvrir la racine de l’âme d’une personne, le point dans le cœur, et le placer dans un environnement qui va lui donner la Lumière qui ramène vers le bien. Nous devons construire un environnement spirituel qui va fournir à une personne cette Lumière spirituelle qui va influencer le point dans son cœur et l’ouvrir.

Quelqu’un, de son côté doit s’abaisser devant le bon environnement et neutraliser son ego afin d’enlever les couches égoïstes qui recouvrent le  point dans le cœur. Il doit amener son point au- dehors et le connecter aux autres points, de sorte qu’il ressemble vraiment à la soif du don sans réserve. Bien que leur intention soit toujours égoïste, ils sont attirés vers le don sans réserve mutuel, vers la force qui ressemble, au moins dans une certaine mesure, à la Lumière qui ramène vers le bien.  C’est la seule façon de le dessiner. Cette Lumière influence les forces égoïstes en nous qui tentent de rester en contact, malgré la haine que nous ressentons.

Donc, il y a le point préliminaire dans le cœur, la racine de l’âme d’une personne, et il y a la Lumière qui ramène vers le bien, la force qui se développe à la racine de l’âme. Toutes les conditions égoïstes d’une personne et dans l’environnement, ce qui signifie le groupe, étaient destinées à développer la force du don sans réserve, l’intention d’atteindre autant que possible le don sans réserve. C’est pour cette raison que nous nous voyons revêtus dans une coquille d’égoïsme, et que nous voyons aussi le groupe comme répulsif. Cela nous permet de faire ressortir notre point et de le placer contre la Lumière qui ramène vers le bien. Sinon, nous n’aurions tout simplement pas été en mesure de le faire.

Ainsi, la coquille est appelée «aide». Elle  me permet de placer mon point sous la Lumière. 

 De la  4 ème partie du cours quotidien de Kabbale du 28/12/2011, Baal HaSoulam « La liberté »

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: