Une richesse spirituelle au lieu d’une richesse matérielle

Dr. Michael LaitmanOpinion : (Alexander Voin, mathématicien, et philosophe, directeur de l’Institut International de Philosophie) : «Que devons-nous faire pour sortir l’humanité de la crise globale dans laquelle elle se trouve actuellement? Nous atteignons l’une des expressions majeures de la crise mondiale : le conflit entre des nations séparées par des perceptions différentes du bien et du mal.
 

« Est-il possible d’influencer le système de valeurs? Après tout, le désir d’acquérir autant que vous le pouvez, n’est qu’un désir humain! Mais dans la nature humaine nous trouvons également une prise de conscience de solidarité avec d’autres personnes. Tout au long de l’histoire, il y avait des gens prêts à servir les intérêts communs, même à leurs dépens. Seule la relation entre le nombre de ces personnes et le nombre de personnes, qui ne s’inquiètent que d’eux-mêmes sans aucune considération pour autre chose, a changé sous l’influence des systèmes de valeurs fixées par la société et aussi sous l’influence des religions, de la philosophie et de différentes circonstances. Le progrès scientifique et technologique est l’une de ces circonstances.

«Le chemin vers le changement souhaitable commence ici: Nous devons réexaminer notre attitude envers le progrès scientifique et la technologique comme étant le bien ultime. La production des richesses matérielles doit cesser d’être l’objectif principal de l’humanité. L’avancement spirituel, moral et intellectuel devrait être son objectif principal.  »

Mon commentaire : Une personne ne peut changer qu’en apprenant progressivement qu’il est nécessaire de suivre le plan de la nature, qui lui permettra de se sentir satisfait par une consommation  matérielle équilibrée, et qui, au-delà de cela, ne voudra qu’une satisfaction spirituelle.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: