Vérifier l’équilibre

Dr. Michael LaitmanNous faisons partie d’une nature intégrale et mondiale. Ce fut toujours ainsi, mais nous n’y pensions jamais et ne le remarquions pas, tant que la vie ne nous y obligeait pas. Dernièrement, la vie nous oblige à le faire de plus en plus : Nous commençons à recevoir des coups de tous côtés.

En d’autres termes, nous ne pouvons pas mener cette vie égoïste qu’est la nôtre et nous ne réussissons rien: ni dans la famille, ni avec les enfants, ni avec nous-mêmes, ni avec le monde, et ni avec la sécurité. Nous ne sommes pas sûrs d’avoir stocké suffisamment pour les journées pluvieuses ; les fonds de pension et de retraite s’effondrent.

Tous les systèmes qui ont procuré à l’homme le confort, la confiance et la sécurité en l’avenir, qui l’ont aidé lui et ses proches par l’assurance d’un soutien en cas de faiblesse, de maladie ou de vieillesse, perdent leur valeur et se désintègrent. Qui sait, demain, nous pouvons nous retrouver dans la rue, sans un sou sur notre compte bancaire.

Ces problèmes font réfléchir les gens. Sinon nous n’y penserions pas, car nous sommes tous un désir égoïste de recevoir. Maintenant, cependant, nous commençons à nous demander : «Qu’est-ce qui se passe réellement?»

Si nous examinons les choses correctement, nous verrons que nous avons construit nous-mêmes de mauvais systèmes. Après tout, faisant partie de la nature, je ne peux pas faire tout ce qui me plaît ; je ne peux pas agir de manière aléatoire, sans tenir compte des forces qui opèrent dans la réalité.

Selon mon niveau de développement, je découvre des choses plus large et plus fine dans la nature. Elles étaient cachées, et se révèle maintenant progressivement, et je découvre le lien mutuel étroit entre toutes les parties de la nature, la connexion mutuelle entre les peuples, le don sans réserve réciproque à plusieurs niveaux, ainsi que l’attribut du don de la nature, qui à son tour nous influence.

Ainsi, il se peut que je ne prenne pas en compte les données, les lois et les relations, qui existent dans la nature, en moi, ainsi que dans la société humaine et qui me sont cachées ? Je ne leur ai jamais porté aucun intérêt, parce que j’utilisais tout ce qui se trouvait sur mon chemin avec indifférence et négligence, ne cherchant qu’à en tirer profit.

Il reste le problème de savoir comment étudier ces lois ? Après tout, peu importe ce que nous étudions dans la nature, en physique, chimie, biologie, zoologie, en botanique ou en astronomie, au niveau du micro et du macro, ainsi qu’à tous les niveaux de la nature, nous voyons toujours une seule loi englobant tous les niveaux et régnant parmi ceux-ci : la loi de l’équilibre.

Toute dans la nature tend vers l’équilibre. Cela inclut notre petit système ; la planète Terre.

Cela signifie que si nous voulons vivre en paix, tranquillement, et à travers une bonne connexion avec les autres, avec la famille, etc, nous devons maintenir un équilibre. Notre formule devrait être que toutes les actions positives et négatives dans la réception et le don soient équilibrées, afin que l’un ne dépasse pas l’autre et que chacun soit satisfait.

Ainsi, chacun aura le droit d’exister et personne ne prendra le pas sur l’autre, alors que nous comprenons tous que nous devons tous maintenir l’équilibre global. Ceci s’applique à toutes les parties, aux forces de la nature – aux forces de l’homme, à ses désirs et pensées, pour le bien être de l’ensemble du système, aussi bien pour le bien être du petit système privé que pour celui du système global et intégral – tout dépend de l’équilibre interne entre toutes ses éléments.

Nous voyons cela lorsque l’on étudie la nature globale et le fonctionnement de tous ses systèmes, y compris les systèmes informatiques, la cybernétique, la sociologie, la psychologie, la physiologie ; même lorsqu’un système se développe, il ne cesse de s’équilibrer dynamiquement et est sensible aux déséquilibres qui doivent être corrigées. Par conséquent, son développement et  ses actions seront toujours un succès, parce qu’il fonctionne toujours selon la loi de l’équivalence entre toutes ses forces, les négatives et les positives. Que ce soit un atome dans lequel les protons et les électrons doivent être équilibrés, ou les cellules vivantes, ou le système solaire : Tout se conforme à ce principe.

Alors, bien sûr, nous devons vérifier notre adaptation à cette loi dans la famille, dans la société humaine, dans l’éducation, et en général dans tout ce qui fait partie de l’échelle humaine.

De la 4ème partie du cours quotidien de Kabbale du 13/01/12, « La paix »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: