Voir le monde par les yeux des femmes

Dr. Michael LaitmanDepuis des dizaines de milliers d’années jusqu’à aujourd’hui, nous nous sommes développés par la volonté du destin et dans la pratique  n’avons que peu atteint. La psychologie, la science sur l’homme, sur sa nature, et son monde intérieur, n’existe que depuis environ une centaine d’années. Avant son existence, nous n’avions pas jugé nécessaire d’étudier nos comportements et nous nous sommes développés comme des animaux, par hasard. C’est seulement maintenant, que nous ressentons le besoin de connaissances sur les êtres humains, la société, l’environnement, comment le créer, et comment organiser notre vie correctement.

Le concept même de «vie hors du corps » ressemble au mysticisme, mais n’a rien à voir avec cela. Cela signifie développer la capacité de se regarder comme de l’extérieur, voir le monde à travers les yeux de l’autre personne. Ce faisant, nous acquérons une capacité à nous comprendre les uns les autres. Et c’est exactement ce que nous devons être capables de faire.

Il est presque impossible pour les hommes de regarder le monde à travers les yeux des femmes. Mais presque tout le monde vit dans une famille et comprend la nécessité d’en créer une, sinon, nous aurions disparu comme les dinosaures. Nous sommes obligés d’avoir des enfants et les élever. Ainsi, il est important de comprendre la psychologie du sexe opposé et de savoir non seulement comment vivre correctement, mais aussi comment profiter de cette vie.

En devenant inclus dans l’autre, on trouve l’autre moitié du monde. Nous sommes construits comme ça. Et c’est ce qu’on appelle une «vie hors du corps», c’est-à-dire, que nous obtenons une perception supplémentaire provenant de l’extérieur. Jusqu’ici, je me suis développé égoïstement dans mon corps et j’ai essayé de remplir mes désirs autant que possible et de prendre en compte les connaissances de l’autre personne, son opinion, et ses points de vue aussi peu que possible. Aujourd’hui, la crise, qui implique le monde entier, m’oblige à faire partie de l’autre et à accepter son point de vue, son opinion, et son monde intérieur. Et ainsi, je sors de moi apparemment et je fais partie d’autres personnes. Ainsi, j’acquière les désirs et les pensées de toute l’humanité, toutes ses possibilités, comme si je quittais mon propre corps et atteignais la capacité de ressentir toute la réalité.

Ici, l’ère ancienne cède la place à la nouvelle, une perception complètement différente de la réalité. Maintenant, j’ai l’occasion de voir et de ressentir la réalité non pas dans ma perception étroite, mais par un sentiment collectif et la compréhension accumulée par l’humanité tout entière.

Si je deviens plus proche de toutes les autres personnes et que je suis élevé dans une société présentée dans toute son ampleur et sa diversité, alors j’acquière la capacité de voir la vie dans le spectre entier des sensations et des perceptions plutôt que dans mon seul individu. Après tout, maintenant j’inclus tous les gens, et ma palette du monde devient beaucoup plus riche.

 De KabTV «Une nouvelle vie »  Episode # 3, 29/12/2011

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: