Une lettre aux capitalistes depuis Adam Smith

Dr. Michael LaitmanAvis: ( David Rubenstein , directeur général et co-fondateur de The Carlyle Group ): « Les pays basculent, les protestations font rage, le chômage se multiplie, les déficits qui abondent les vertus du capitalisme les remettent en question.

«J’ai toujours senti qu’il y avait deux défauts principaux – et nous les avons vus arriver en tête ces dernières années. La première est que l’exubérance sans entraves de la création de richesse va produire des booms insoutenables et des accidents inévitables. La grande récession, alimentée par un crédit bon marché, est un exemple classique de cette faille.

«La seconde est l’inégalité qui résulte quand  la charge vers la création de richesse laisse derrière elle ceux qui sont moins capables (dans la plupart des cas sans aucune faute de leur propre fait) de s’adapter ou de rivaliser avec les chargeurs acharnés.

« Bien qu’il n’y ait pas de remède simple aux deux gros défauts du capitalisme, voici ce que je ferais en 2012 pour obtenir le retour du système sur ses pieds et moduler les disparités de revenus.

« 1. Sauver l’euro et l’Union européenne. Une UE en bon fonctionnement et dynamique – la plus grande unité du monde économique – est essentielle à la prospérité mondiale.

« 2. Encadrer l’endettement des Etats –Unis et du déficit. … Ce n’est pas acceptable et ce n’est pas bon pour le capitalisme.

« 3. Intégrer les marchés émergents. Le monde a besoin de reconnaître que le centre du capitalisme se déplace vers les marchés émergents – où la plupart de la croissance aura lieu en 2012. … Si ce n’est pas le cas, le capital nécessaire pour résoudre de nombreux problèmes sur les marchés développés actuels, en particulier les questions résiduelles sur la grande récession, ne seront pas disponibles dans conditions supportables. Là encore, cela nuira davantage aux pauvres qu’aux riches.

« 4. Éduquer. Éduquer. Éduquer. Peut-être la plus grande cause d’inégalité de revenu est l’état lamentable de l’enseignement primaire et secondaire. »

Mon commentaire: Le capitalisme s’est épuisé de lui-même, il  ne peut pas être intégral comme la nature l’exige parce qu’il est bâti non pas sur la consommation raisonnable, mais sur la croissance continue de la production et de la consommation, ce qui est irréalisable en raison des marchés limités et des ressources naturelles.

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed