L’habitude devient une seconde nature

Dr. Michael LaitmanIl existe une loi générale dans la nature, qui nous donne en fait l’espoir en notre rapprochement les uns des  autres et en notre capacité à surmonter nos egos. Cette loi stipule que la nature humaine devient une seconde nature.

Nous voyons cela nous-mêmes. Supposons que pendant mon enfance et au cours de ma vie, j’ai pris l’habitude de mener certaines actions afin d’atteindre un résultat positif ou d’éviter des conséquences indésirables. En raison de ces actions qui se répètent souvent, je développe une habitude. Cela  devient pour moi le même genre de demande que le désir de recevoir du plaisir, car je ne reçois de plaisir sous aucune  autre forme, sauf celle-là.

Une personne apprend cela et ces actions deviennent pour elle une habitude. Tout ne dépend que de la façon dont l’environnement oblige quelqu’un à faire quelque chose, combien de gens agissent de cette manière, et dans quelle mesure il a le soutien de tout ce qui l’entoure dans sa vie.

Par conséquent, si nous créons un système éducatif et organisons un environnement qui offrira un soutien à chaque personne, on va être influencé par le simple fait que d’autres personnes prennent tellement soin de tous les  autres. On va le découvrir à son sujet par les médias, par l’opinion publique positive formée par ceux-ci.

De plus, tout le monde saura que nous faisons cela intentionnellement : nous jouons les uns avec les autres et faisons semblant d’être gentils, comme si nous pensions que nous sommes tous une seule famille, comme  si nous nous soucions de l’autre comme nous le faisons de nous-mêmes. Nous aurons besoin de jouer à ce jeu en permanence. Nous agirons comme si  nous étions déjà corrigés. Et qu’est-ce que ça nous fera ?

Peu à peu, à cause de cette habitude, de l’opinion publique, et de l’influence de l’environnement, je vais commencer à penser dans cette direction et à recevoir une impression de ce comportement. Je vais commencer à former une habitude, et je ne serai plus  en mesure d’agir d’aucune autre manière .Cela va devenir ma nature, comme si j étais né de cette façon, en dépit du fait que j’ai acquis cette qualité, que j’ai été forcé de la développer, et que je l’’ai acceptée en raison d’un manque d’autre choix.

Par conséquent, nous devons réaliser la loi « une habitude deviendra une seconde nature ». Tout dépend de comment se situe une personne sous sa propre pression et la pression de son environnement afin de ne pas oublier ce match et d’avancer de cette manière. Et nous allons jouer de cette façon comme des petits enfants.

Après tout, lorsque les enfants jouent, ils s’imaginent qu’ils font quelque chose d’important et qu’ils construisent quelque chose de nouveau. Mais nous savons que c’est un jeu, et que ce n’est pas grave, et qu’il n’y a rien de réel dans leurs actions. Ils font des erreurs, construisent à nouveau, détruisent une fois encore, et reconstruisent à nouveau. Toutefois, c’est en raison de ces différents jeux qu’ils avancent dans leur développement, grandissent et deviennent plus intelligents.

Sans jeux un enfant grandirait comme un sauvage, un petit animal qui juste grossit. Les grandes institutions qui utilisent les meilleurs esprits y compris des psychologues, créent des systèmes spéciaux de développement pour que les enfants jouent à l’aide de matériaux divers (tels que des blocs et de l’argile) et en prenant en considération leurs intérêts (voitures, poupées, etc.) Ils utilisent divers équipements et programmes informatiques pour cela. Et à cause de cela, les enfants progressent dans leur développement.

Le développement physique est également impossible sans jeux. Nous appelons cela du sport, mais  les sports sont aussi des jeux là où nous utilisons des activités physiques pour nous habituer à obtenir des résultats qui sont au-delà de la puissance de l’homme ordinaire qui ne fait pas d’exercice, ne s’entraine pas et ne pratique pas de sport. Nous voyons que les athlètes atteignent d’excellents résultats en raison de leur habitude de travailler sur eux-mêmes.

Nous remarquons aussi que les gens qui vivent ensemble depuis de nombreuses années développent  des perceptions similaires, ils se comprennent sans mots. Et tout cela survient comme une conséquence de l’habitude de vivre sous un même toit, de voir et de sentir l’autre involontairement, et d’atteindre l’inclusion réciproque de cette façon.

De la même manière, des nations entières et des civilisations se sont formées parfois avec des gens qui étaient différents et étrangers les uns aux autres, qui ont interagi ensemble jusqu’à ce qu’ils aient développé certaines caractéristiques qui sont devenues spécifiques à cette nation.

Tout cela pour dire que la loi de l’habitude devenant une seconde nature nous est particulièrement nécessaire, de sorte que même à travers des actions que nous ne désirons pas et des formes d’interaction qui ne nous  sont pas naturelles, nous pouvons acquérir des qualités que nous choisissons contre notre propre nature. Ces nouvelles qualités existent déjà en nous, et c’est grâce à elles que nous nous construisons.

De KabTV «Une nouvelle vie » Episode # 4, 01/01/2012

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: