De sauvage à humain

Dr. Michael LaitmanSi le terme «force de la nature » n’est pas totalement clair, nous pouvons expliquer avec des preuves empiriques les étapes du développement d’une personne ordinaire à la recherche d’un vrai bien. Il est clair pour nous tous qu’une attitude positive les uns envers les autres est bonne, l’absence de crime est bonne, et la sérénité et la sécurité sont également bonnes. Si nous nous aidons les uns les autres et que chacun aura ce que les autres ont, ce sera mieux que notre misérable vie actuelle! Tout le monde serait d’accord avec cela.

Super! Maintenant, nous allons reconnaître l’incidence de l’environnement sur nous, car cela peut se voir à chaque étape donnée d’une  vie. Tout groupe peut manipuler ses membres par la persuasion. Une personne peut être forcée à penser d’une manière complètement opposée, si il ya 20-30 personnes autour d’elle qui disent que le noir est blanc. Ceci est un fait avéré qui ne peut pas être nié.

Par conséquent, si l’environnement en fait influence un individu, nous pouvons créer un environnement artificiel où tout le monde va bien se traiter mutuellement. Nous allons obliger chacun à se comporter de cette manière, et on répondra à toute transgression par une critique polie en premier abord, et ensuite avec un déni rigide.

Il n’y a pas d’autre choix. Après tout, nous souhaitons vivre  en ayant tout ce que l’être humain a besoin : une maison, de la nourriture, une famille, la santé, une pension, des vacances, etc. Tout cela dans des proportions normales et non sous la forme de nombreux zéros dans nos comptes en banque, ce qui signifie, conformément à nos besoins naturels.

Si vous le désirez, vous avez la possibilité de créer cet environnement, où chacun prendra soin de tout le monde. Et cela ne se produira qu’en changeant  notre attitude envers l’autre. En outre, même si nous nous traitons bien les uns les autres et en désespoir de cause, artificiellement en acceptant le mode de comportement et en agissant comme dans  un bon environnement, alors il en résulte que nous acquérons une habitude, qui devient notre seconde nature. Nous allons en fait devenir comme ça!

Jusqu’à présent nous étions des sauvages, prêts à dévorer tout ce qui nous entoure. En adhérant à ce jeu, nous nous retournons littéralement comme un gant. Et puis au cours du temps, tout le monde va changer et de sauvage, tout le monde va se transformer en un être humain.

En conséquence, nous devenons une humanité totalement nouvelle: nous révélons des possibilités supplémentaires. En acquérant l’équilibre avec la nature, je commence à la ressentir, et puis je dévoile en moi de nouvelles capacités à l’aide desquelles je crée des mécanismes progressifs et je renverse littéralement les mondes la tête en bas. Je connais toutes les lois de la nature parce que je suis semblable à la nature.

Quoi d’irréel à ce sujet? Jouons et construisons de telles relations. Nous n’avons pas d’autre choix! Tout dépend de l’éducation, ce qui signifie l’influence de l’environnement. Nous sommes des gens suffisamment matures, expérimentés et intelligents. Nous voyons un avenir menaçant et nous fournissons un conseil sans aucun mysticisme.

L’humanité n’a aucune chance d’échapper à ce développement, et nous offrons un remède qui prévient de la maladie. Tous les impacts négatifs de la nature sont apportés par notre manque de correspondance avec elle. Par conséquent, tous les coups dont je fais l’expérience indiquent un déséquilibre avec la nature. Par exemple, s’il fait froid, j’ai besoin d’allumer le chauffage ou de mettre des vêtements chauds, et si c’est bruyant, j’ai besoin soit d’installer un système de réduction du bruit ou de me boucher les oreilles. En d’autres termes, je dois effectuer certaines actions en réponse à chaque phénomène.

De KabTV «Une nouvelle vie »  Episode # 4, 01/01/2012

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed