L’énigmatique âme russe

Dr. Michael LaitmanQuestion: En Russie, l’écart entre l’image idéalisée d’une belle vie et la vie réelle est très grand. Des masses entières de gens ont appris à croire qu’il y a quelque chose de beau encore irréel et inaccessible, et puis il y a la vie quotidienne où «il n’y a pas de clôture contre le mauvais sort ». Comment pouvons-nous surmonter le fait qu’un russe ne croit pas qu’il peut vivre mieux que maintenant?

Réponse: Au cours de nombreux siècles le peuple russe a été tellement sous pression, restreint, et asservi que cette foi était simplement « gravée »  en eux. Tous les dirigeants et les régimes étaient préoccupés uniquement par ceci : comment convertir un citoyen normal en un esclave anormal. C’est pourquoi aujourd’hui, nous voyons une société mutilée, des gens malheureux avec un potentiel énorme, le genre de personnes qui n’existe peut-être pas dans aucune autre nation au  monde. C’est une nation avec une potentiel écrasant: intelligente, sensible, et en même temps, si torturée, acculée, aigrie, et pleine de méfiance envers tout le monde.

Chaque fois que je suis en visite à Moscou et que je regarde les gens, je remarque que tous se promènent soit penchés en avant ou à l’inverse, se montrent. Il n’y a aucune personne qui se promène normalement et librement, et soit insouciante de ce qui se passe autour d’elle. Autrement dit, une personne est vraiment placée sous les conditions très difficiles qui pèsent sur elle.

Mais d’un autre côté, les Russes ont une clairvoyance exceptionnelle envers la science, la proximité, et la compréhension de la nouveauté. Contrairement aux Allemands ou aux Anglais, ils ne sont pas si intransigeants. La capacité d’adaptation et de changement est plus présente chez les Russes que chez tout autre peuple.

Je pense donc que, au contraire, en Russie, à la suite d’une large diffusion de l’idée de l’éducation et de la formation intégrale, l’avenir intégral du monde pourrait être rapidement accepté et les gens pourraient commencer à s’y adapter rapidement. C’est parce qu’ils sont constamment en quête de l’idée, de l’identité et de l’individualité russe. Cette «fermentation» se passe en continu chez une personne, c’est juste que maintenant les gens ont baissé les bras. Maintenant il y a un tronçon du nihilisme, mais c’est seulement extérieur, à l’intérieur cette demande existe de toute façon.

D’une «Discussion sur l’éducation intégrale» n°5, 13/12/2011

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: