La dépression est le meilleur conseiller

Dr. Michael LaitmanAvis (Tiré de «snob.ru »): «Les patients souffrant de dépression ont tendance à s’évaluer eux-mêmes, ainsi que le tour possible des événements de manière plus réaliste, tandis que les personnes saines ont tendance à surestimer.

« Le côté négatif de la dépression comprend la tristesse, l’apathie et la perte de l’appétit, mais ceux qui souffrent de dépression sont notamment meilleurs en prise de décisions que les personnes saines car elles sont plus sujettes à l’analyse et à être plus prudentes.

«Les troubles cognitifs sont mieux résolus par des personnes ayant un niveau dépressif moyen. La dépression humanise une personne et la rend plus morale. Dans un état maniaque, une personne peut être violente et cruelle, mais dans un état de dépression  on devient sensible et compatissant.

« Bien que tout cela  soit  rassurant, cela ne justifie pas la dépression. »

Mon commentaire: La Kabbale développe la capacité à être dans deux états opposés simultanément. Par exemple, une personne peut ressentir la joie et la tristesse en même temps car à côté de son égoïsme, la Kabbale développe également ses qualités de don sans réserve et de compassion. Cela élargit constamment la perception d’une personne et la conscience du monde en lui permettant d’en être comblée, sans jamais se vider. Ceci est impossible à réaliser par nos propres qualités égoïstes.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: