Choisir de naître

Dr. Michael LaitmanQuestion: Quelle est la signification de l’expression « Il n’y a pas de contrainte dans la spiritualité »?

Réponse: Il n’y a pas de contrainte dans le monde spirituel parce que finalement tout dépend de l’effort d’une personne.

Dans ce monde recevoir des règles, et dans le monde d’en haut, recevoir le don sans réserve. Dans les deux cas, je suis obligé d’obéir, et c’est la contrainte. Après tout, ce sont des lois de la nature.

Prenez la loi de la pesanteur, par exemple, il s’agit d’une force fixe qui me tire immédiatement au sol. Pouvez-vous résister à sa contrainte? « Je ne veux pas qu’elle puisse fonctionner sur moi, j’ai mes propres projets. » Cela ne marchera pas. La loi opère, que cela vous plaise ou non. C’est la même chose avec les lois du don sans réserve et de la réception. Toute la réalité est pleine de contrainte.

Vous êtes libre uniquement lorsque vous choisissez. Quel genre de choix est-ce? Le choix est de passer à la réception au don sans réserve, avec l’aide du groupe, la Lumière qui ramène vers le bien, et l’enseignant. En fait, la réception et le don sans réserve sont une seule loi, une seule force. Votre choix est dans la façon de lui obéir: positivement ou négativement. Vous faites ce choix par vous-même.

Alors, quel est votre choix? Est-ce que ça vaut la peine d’adhérer ou pas au don sans réserve? Vous savez ce qui s’est passé auparavant et ce qui  se passera dans l’avenir. Nous ne pouvons pas encore sentir et toucher l’endroit où le choix est fait. Pourtant, en réalité, un manque étonnant s’ouvre pour vous ici.

Nous avons souvent parlé de la fable du ver qui vit à l’intérieur d’un radis. Quand il fait un trou dans la peau, tout un monde se révèle à lui. Il s’agit d’une ouverture très étroite, et c’est le choix du ver de naître ou non. Chaque fois que vous faites ce choix, une autre petite partie de vous nait, et vous entrez dans le nouveau monde qui est déjà préparé pour vous.

Bien que cela soit une action très légère et fine de ma part, c’est comme si je faisais fonctionner un immense système en appuyant simplement sur un bouton. L’endroit où je fais le choix est exactement la «spiritualité» où il n’y a pas de contrainte. J’ouvre un monde nouveau pour moi, et mon attitude envers lui devient libre.

La loi opère dans les deux endroits, mais quand j’entrer’ dans le monde du don sans réserve, j’acquière la liberté: Tout cela est à moi, le désir corrigé de recevoir avec l’intention de donner, et je le contrôle. Je suis vraiment libre, avec ce désir, je peux réaliser toute action du don sans réserve que je veux. C’est la seule chose que je veux, et il n’y a aucune restriction.

Par conséquent, il est dit: «Il n’y a pas de contrainte dans la spiritualité. » Je nait, et je transcende une pomme pourrie dans un monde merveilleux, la lumière du soleil, l’air frais et le chant d’oiseaux. Quand je me dirige à travers ce passage étroit, j’acquière une nouvelle attitude qui est basée sur le don sans réserve et je deviens adapté au grand monde. A l’intérieur de lui, je suis libre.

De la 4e partie de la Leçon quotidienne de Kabbale 15/02/12, « Introduction à l’étude des dix Sefirot »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: