Mon merveilleux ajout à l’atteinte de la Lumière

Dr. Michael LaitmanQuestion: Qu’est-ce que les « lettres noires sur fond blanc » signifie dans le travail spirituel? Est-ce que se sont les lettres, les manques(désirs) qui sont révélées sur la base de la Lumière blanche?

Réponse: Il est impossible de découvrir l’un sans l’autre. Nous sommes des créatures, et le Créateur est la force du don sans réserve. Nous ne comprenons pas Ses sentiments et Ses accomplissements car nous sommes construits complètement différemment. La seule chose que nous sommes en mesure d’atteindre est la préférence de la Lumière à l’intérieur de l’obscurité. Donc, nous comprenons la réalité que sur le contraste entre la Lumière et les ténèbres, entre le don sans réserve et la réception.

Une lettre est un symbole. Il est possible de le regarder comme des lignes noires sur un fond blanc, et il est possible de voir la lumière blanche que quelque chose manque. Dans les deux cas ce sera la même lettre, mais à partir de différents points de vue: du côté de la Lumière ou du côté du Kli, le désir.

Tout dépend comment vous comprenez le manque. Il se pourrait que votre carence soit perçue au sein du Kli et que vous attendiez une sensation plus agréable afin de recevoir l’accomplissement pour vous-même? Ou il se pourrait que votre déficience soit ressentie par rapport à la lumière: Quand vais-je être en mesure de donner et d’être inclus dans la Lumière? Cela signifie que j’attends que le Kli s’inclus dans la Lumière et non pas que la Lumière entre dans le Kli.

Le travail est toujours possible à partir de deux directions. Tout dépend de comment vous considérez l’union au Créateur: Est-ce le Créateur qui est inclus dans la créature ou la créature qui est inclus dans le Créateur?

Le Créateur se joint à la créature dans la dissimulation puisque, après tout, Il est toujours en elle, le dirige, et l’aime. Mais Il nous donne une ouverture, une petite déficience, de sorte que nous nous dirigions vers Lui et aspirions à nous unir  à Lui.

La mesure de l’union est la «lettre», les lignes noires sur un fond blanc qui montrent l’étendue à laquelle je suis uni au Créateur. D’une part, la lettre, pour ainsi dire, est à côté de la lumière blanche. Mais d’autre part, je dissimule la lumière blanche moi-même.

Je suis maintenant dans la lumière blanche, mais je suis détaché d’elle, pourtant,  je lui ajoute ma lettre. Et parce qu’elle est noire, je parviens à écrire quelque chose de moi-même sur le blanc. Ainsi, même si la lettre est noire, dans tous les cas, elle exprime l’étendue de mon union au blanc.

Les lettres clarifient à quel point la créature est semblable au Créateur. Et malgré la lumière blanche, pour ainsi dire, semble avoir une certaine sorte de manque qui est mon union à elle.

De la 2ème partie du cours quotidienn de Kabbale 10/02/12, Le Zohar

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed