Un tournant spirituel

Dr. Michael LaitmanQuestion: Un embryon dans l’utérus d’une mère se transforme à la suite de l’activation des instincts physiologiques. Mais comment un changement psychologique se produit-il ? Comment ce mécanisme fonctionne-t-il ?

Réponse: Tout d’abord, quand un embryon naît, il y a une pression à la fois du côté de la mère (les forces de la poussée, appelées contractions) et  aussi du côté de l’embryon. Il contribue également à ce processus d’une certaine manière et avance.

La naissance est un processus très sérieux  et compliqué, je dirais même que c’est un peu tragique et menaçant à la fois pour la mère et l’enfant. De même, il doit y avoir certaines forces très sérieuses qui poussent dans notre cas, et la nature en a pris soin en nous poussant avec différentes crises: de la famille, de l’identité, sociale, économique, écologique, et ainsi de suite à travers  tout ce que nous faisons, c’est-à- dire tout ce qui fait notre matrice.

Dans notre monde actuel, tout est progressivement arrangé contre nous. Ce sont les forces qui poussent, les contractions de l’accouchement.

Elles ne sont pas encore aussi fortes qu’elles pourraient l’être, mais leur point culminant se trouve à proximité. Nous observons cela  à propos de toutes les crises, et maintenant à propos du développement de la dernière crise économique, qui est  littéralement en train de menacer nos vies. Donc, d’une part, nous approchons déjà de la dernière étape, nous sommes près de naître.

D’autre part, nous ne sentons pas à l’aise dans notre état actuel. Nous plongeons dans la drogue, la dépression, et différents problèmes. Nous ne nous sentons pas calmes ou à l’aise à l’intérieur. Ce n’est pas seulement le monde qui nous entoure qui est comme ça, mais nous ne sommes pas en mesure de trouver la paix. Rien ne changera, pas même si le monde  était  tout simplement devenu indifférent pendant un moment: il y a de nombreux conflits et des pressions à l’intérieur de nous, que nous voulons fuir, mais nous en sommes incapables.

Si nous intégrons et rassemblons ces conflits intérieurs et les pressions en une force unique entre nous, nous allons ensuite ajouter nos propres efforts à la poussée maternelle, et bien sûr nous naîtrons sur un nouveau niveau, celui de «l’Homme» ou «Adam». Tout ceci peut être atténué, sans « sages-femmes»  ni «obstétriciens», mais en utilisant les pouvoirs utiles de la société: l’opinion sociale, l’influence sociale, et la pression.

Cela se produit lorsque nous nous réunissons ensemble dans cette image unifiée qui doit naître, tandis qu’à l’extérieur notre société travaille sur comment intégrer, relier, discuter, expliquer, et identifier toutes ces forces qui nous entourent. Ensuite, une personne commence à comprendre ce processus à l’intérieur d’elle-même. Cela se rapporte également à l’éducation, lorsque nous discutons de nos actions, de l’histoire, du but et de la finalité de tous les conflits, quand nous examinons non seulement leur cause, mais leur sens: pour nous amener à un état où nous sommes tous comme un seul embryon dans une seule mère- nature, qui nous pousse en dehors de cet état vers le prochain niveau. La Nature souhaite la naissance de cet embryon, et elle a besoin qu’on l’aide à le faire.

Aider la nature est fondamental pour nous. La nature divise notre naissance, soit en une naissance tragique ou en une bonne et facile naissance, qui est appelée venir avec les eaux maternelles. Que sont les «eaux »? L’eau est une action apaisante. Lorsque nous aspirons volontiers à  cela, nous pouvons facilement traverser le « Rubicon », un changement naturel, spirituel, et psychologique.

Question: Est-ce qu’une personne apporte sa contribution au processus de la naissance spirituelle, comme dans le cas d’un embryon, en participant activement au sein du groupe de l’éducation intégrale?

Réponse: Bien sûr, cela doit être un groupe parce que le groupe représente l’embryon! Une personne n’est pas un embryon (il ne peut pas  naître), un embryon est spécifiquement une connexion intégrale entre les gens quand on les prépare à la naissance.

D’abord des petits groupes se forment, puis de plus grands, puis de nombreux groupes apparaissent. Quand ils commencent à se comprendre les uns les autres, ils deviennent comme une personne dans un groupe, et par rapport à d’autres groupes chaque groupe représente également un seul individu. De cette façon, ils se réunissent: comme les cellules dans les organes et les organes en un seul corps. 

D’une «Discussion sur l’éducation intégrale » N°9, 15.12.11

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: