Une empreinte inversée

Dr. Michael LaitmanQuestion : Si je commence par révéler que je suis l’esclave de Pharaon et qu’avec le temps je deviens  celui du Créateur, alors où est mon «moi» ?

Réponse : Vous devez encore trouver votre «moi». Nous ne sommes pas encore des personnes ; nous disons seulement que nous sommes censés déjà exister. Le point dans le cœur est le commencement de l’homme en moi, c’est la goutte de sperme à partir de laquelle je vais grandir. Et je dois toujours révéler mon «moi».

Jusqu’à présent, je ne suis « rien” : je n’existe pas. (Lorsque vous modifiez l’ordre des lettres du mot «je» – «Ani», vous obtenez «rien» – «Ain», et la créature est appelée « créé à partir de rien » « l’existence de l’absence » (Yesh Mi Ain). Cette forme du Créateur, qui se révèle en moi, de la mesure où je prépare mon matériel pour adopter cette forme du Créateur, sera appelée mon «moi» (Ani). En d’autres termes, l’empreinte du Créateur en moi sera mon « moi », et tout le reste restera «rien».

C’est parce que le désir n’est pas le mien, il vient de Lui, Il fait toutes les actions. Je n’existe pas en tant que personne prenant des décisions. Si je prépare le matériel pour percevoir ses qualités, qu’Il imprime en moi, à l’intérieur de ma matière, alors je serai cette empreinte. Cette forme est appelée l’âme.

La forme du Créateur, imprimée dans mon désir, s’appelle l’âme, et c’est ce que je suis.

De la leçon de la Convention Arvout à Arava 23.02.12 n°2

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed