Où, en moi, se trouve la micro puce de l’âme?

Dr. Michael LaitmanQuestion: Une fois, j’ai regardé un film où une puce électronique fut installée dans le cerveau d’un singe, pour qu’il puisse se procurer des bananes en utilisant un bras artificiel. C’est alors que j’ai compris que mon corps n’existait pas, car il peut être tout aussi artificiel. Dans ce cas, où se trouve le désir de révéler le Créateur, que je ressens maintenant en moi?

Réponse : Le désir de spiritualité n’est pas situé à l’intérieur du corps matériel. Les désirs ne se trouvent absolument pas à l’intérieur du corps. Nous confondons le corps biologique et animal, qui fonctionne selon des instincts naturels, une personnalité, et des inclinations, en déterminant ses désirs naturels et ses besoins, avec le désir qui est déconnecté de ce corps et qui appartient à l’atteinte de la spiritualité.

Notre corps est un animal, comme ce singe avec une banane. Mais quand un nouveau désir s’éveille en nous, au-dessus de nos besoins animaux, il est à un niveau complètement différent et n’est pas à l’intérieur du corps. Le corps peut vivre ou mourir, mais rien n’arrive au désir spirituel.

Le corps animal vit et meurt, et tous ses désirs animaux, ses aspirations et ses objectifs meurent avec lui. Mais il y a aussi un désir appelé «le point dans le cœur», que nous devons développer. Si nous le connectons à d’autres désirs semblables, présents dans d’autres personnes, alors nous construisons avec eux un désir commun, dans lequel il est possible de révéler la vie spirituelle.

J’ai une goutte de sperme spirituel, appelé « le point dans le cœur. » Je peux l’agrandir en luis ajoutant de plus en plus de «chair», comme un bébé grandit à partir d’une goutte de sperme dans l’utérus d’une mère.

Alors, comment puis-je ajouter de la chair spirituelle à mon point, à la goutte de sperme spirituelle ? Pour cela, je dois m’unir aux autres. Voilà comment je construirai le récipient de mon âme et commencerai à vivre à l’intérieur de celui-ci, à l’intérieur de ce nouveau désir que j’ai assemblé.

Si je ne le construis pas, alors je resterai cette goutte de sperme initiale, seul avec le gène d’information (Reshimo), et je reviendrai encore une fois et passerai par des cycles de vie, l’un après l’autre, recevant la possibilité de développer cette goutte.
Mon corps animal ne fait qu’accompagner la goutte de sperme, le point dans le cœur. Par conséquent, cesser de vous concentrer sur votre corps et donnez-lui ce qu’il est censé recevoir pour mener une existence normale. Et consacrer toute votre attention au point dans le cœur, à la façon de le connecter à d’autres points afin de construire avec eux un récipient général, qui permettra de révéler le monde spirituel.

En ce qui concerne les puces, les laisser-les aux singes.

De la Leçon n ° 2 de la Convention Arvout à Arava du 24/02/12

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed