Progresser à la vitesse de la lumière

Dr. Michael LaitmanEn réalité, le travail spirituel est très court et facile, si nous nous élevons au-dessus de l’intention égoïste et que nous voulons vérifier dans quelle mesure nous existons à l’intérieur de celui-ci. Il vous suffit de regarder de l’extérieur, car il est impossible d’explorer et de découvrir cela, alors que v êtes à l’intérieur de votre ego, car il règne sur vous et vous corrompt, nous privant de la possibilité/capacité d’étudier de façon critique.

Afin d’être un chercheur objectif et un juge impartial, vous devez être complètement indépendant de ce que vous examiner. Il s’agit là d’un très haut degré. Mais vous devez essayer et commencer à partir de petites choses, vous devez vous évaluer de façon aussi critique que possible. C’est ce qu’on appelle la réalisation du mal. Vous devez constamment vérifier quelle est l’intention de chacune de vos actions, de vos pensées, ou mouvements. À ce stade, vous pouvez procéder immédiatement à demander le changement de votre nature, parce que votre nature est égoïste, mais il y a une autre nature de forme : le don.

Nous voyons dans notre histoire combien de milliards d’années furent nécessaires pour développer le niveau minéral de la nature, des centaines de milliers d’années chacun pour développer les niveaux végétale et animal. Puis, nous voyons à quelle vitesse l’évolution humaine était aussi la dernière étape du développement du niveau animal, qui va au-delà de l’animal normal. Il a fallu seulement 20-30 mille ans. Mais chaque degré a ses étapes préétablies, appelées les Sefirot, et nous voyons combien le 20e siècle a ajouté à notre développement final en comparaison à tous les millénaires précédents.

La même chose se produira dans notre développement spirituel, seulement beaucoup plus rapidement. Tout ce qui s’est déroulé dans l’histoire pendant des milliers, des millions et des milliards d’années peut nous arriver en quelques heures. Il n’y a pas de temps dans la spiritualité ! Ces changements peuvent être instantanés. Et surtout, parce que nous vivons au moment où l’humanité tout entière (qui est, tout l’univers) commence à s’approcher de la réalisation du mal de son intention égoïste, son ego, ce n’est pas un miracle que celui-ci soit entièrement révélé. Beaucoup de personnes dans le monde ont déjà besoin de cela et le comprennent plus ou moins, mais ne voient pas la possibilité de faire quelque chose. Elles disent toutes de belles paroles, mais ne vont pas au-delà.

Cela signifie que nos changements peuvent être très rapides, et tout dépend de nous. Et c’est pourquoi «nous sommes réunis ici pour nous élever au niveau de l’homme », qui décide seul si son intention est dans son propre intérêt ou pour celui du don. Nous avons juste besoin de prendre cette intention « par la queue» et d’analyser en permanence dans quelle intention nous sommes, ne faisant que cela tout le temps. Peu importe les actions que nous effectuons, la chose la plus importante est l’intention.

Le monde, fonctionnant sur la base de l’action, est appelé ce monde, parce qu’il y existe qu’une seule intention. Et le monde, fonctionnant sur la base de l’intention est appelé le monde supérieur. Si une personne révèle que son intention est égoïste, cela est déjà appelé le monde spirituel ou supérieur, cependant qu’à partir de la « gauche », à partir du côté de la force impure, la coquille (Klipa). Mais c’est déjà un niveau spirituel, alors nous devrions être intéressé à découvrir le mal et même nous réjouir de l’avoir révélé.

Le principal est que j’aborde l’étude en termes d’intention. Et que ce soit bien ou mal, dans mon intérêt ou en vue du don n’est pas important, ma tâche consiste à aller voir plus profondément en elle et à vivre qu’en elle. Ainsi, j’entre dans une dimension totalement différente de ma vie, ce qui signifie que je découvre ma relation à celle l’intention. Et je ne m’inquiète de rien d’autre. Si nous nous concentrons pleinement sur ce point, nous trouverons une petite ouverture étroite dans le monde spirituel ! C’est seulement comme ca.
La difficulté est de connaître sa propre intention à chaque fois et d’y rester en permanence. Ainsi, nous commençons à évoluer à la vitesse de la lumière ! Cela ne prendra guère de temps ; ce sont déjà les douleurs de l’enfantement par lesquelles nous naissons dans le monde des intentions.

De la leçon n°1 de la Convention Arvout à Arava 23.02.12

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed