Oubliez l’égalité et la justice

Dr. Michael LaitmanIl ne peut y avoir égalité et justice dans notre monde car nous ne sommes pas égaux au départ. Alors, pourquoi avons-nous des plaintes concernant des personnes différentes, si la nature elle-même nous a fait si différents ? Pourquoi aspirons-nous à l’égalité si elle est contre nature?

Un pour cent des riches contrôle 35% de la richesse totale. 10% de l’humanité est composée de génies, de gens travaillant dur et talentueux, et il en a toujours été ainsi ! Indépendamment de la situation géographique, pas plus de 20% des gens sont riches. Ce phénomène est connu sous le nom  de « principe de Pareto». En outre, même au sein de la partie supérieure des  20% de la société, il  y a une limite supérieure de 20%, et ainsi de suite. En fin de compte, celui qui est au-dessus de la société a le plus grand contrôle et est le plus influent. Il est naturel que ce phénomène soit contraire à la courbe «moyenne» de la distribution gaussienne.

Nous ne devrions pas penser que c’est un résultat de notre égoïsme, mais plutôt, nous devrions comprendre que nous ne créons pas cette relation en nous-mêmes, mais que nous la recevons de la nature. Il en est de même dans le Partsouf spirituel (l’âme), où une petite quantité (on dit aussi 20%, comme l’ a inventé le Rabash, bien que ce soit beaucoup moins que ça) va au remplissage ( Tokh du Partsouf ), et tout le reste est vide  (Sof du Partsouf ), à un point tel que, au lieu d’un cercle, nous remplissons seulement une ligne mince (Kaf Ein Sof ).

Mais dans cette ligne, en fonction du niveau de la connexion des individus, un processus d’intégration commence (groupes), puis au niveau «bestial» tout le monde reçoit en fonction de ses besoins raisonnables, alors que tous le remplissage supérieur a lieu dans le désir collectif . Par conséquent, la question du contrôle et de la distribution ne vient jamais !

Mais dans notre monde il est naïf d’exiger l’égalité et la justice parce que l’inégalité et l’injustice sont prédéterminées par la nature, afin de nous forcer à nous élever, pour que nous puissions corriger cette inégalité naturelle au niveau «humain».

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: