L’amour des amis (3)

Dr. Michael Laitman« Tu aimeras ton prochain comme toi-même », c’est la principale loi de la nature intégrale dans la société humaine. En l’observant, nous observons toutes les lois de la nature, ou en le présentant autrement, toutes les lois de la nature sont incluses  dans cette loi. Est-ce que cela signifie qu’il n’y a pour nous rien d’autre à faire sauf cela?

Le but de la nature est de rassembler toutes ses parties vers l’harmonie totale et l’équilibre. Cela permet à une personne d’atteindre l’état le plus confortable. Toutes les occurrences par lesquelles nous devons passer sont effectuées dans le seul but pour nous d’atteindre consciemment cet état.

Nous devons rechercher et suivre l’objectif de la nature et le chemin pour l’atteindre. Il s’agit pour nous de la garantie d’une vie réussie. En soutenant constamment ce principe scientifiquement, nous allons gagner la confiance dans le chemin et dans le fait que nous avons l’appui des lois de la nature. Cette prise de conscience de la réussite dans le cas où nous nous chargeons de la loi de la nature, ou de malheurs dans le cas où nous ne le faisons pas, nous devons la détecter  en tant que  crainte et peur. Cela nous assure d’un bon chemin.

Pour cela nous devons être conscients que les lois de la nature sont objectives et nous obligent à les exécuter consciemment. Précisément l’exécution consciente de ces lois est la caractéristique distinctive du niveau de développement «humain» par opposition au niveau « animal ». Après tout, nous avons traversé l’ensemble de nos niveaux antérieurs de développement inconsciemment, tirés par le développement de l’égoïsme en nous. Mais aujourd’hui, la nature nous oblige à nous développer de façon indépendante, consciemment, au-dessus de l’égoïsme, par l’acquisition de la qualité du don sans réserve et de l’amour qui est opposée à l’égoïsme.

Alors, comment une personne peut-elle acquérir cette nouvelle qualité, le désir de donner sans réserve, tout en admettant en même temps que le désir de recevoir pour soi-même est très dommageable pour elle? Après tout, cela est contradictoire à la nature de l’homme, comme il ne peut rien faire qui ne lui apporte un profit personnel.

Il n’y a qu’une seule solution: si plusieurs personnes qui ont une aspiration à sortir de l’égoïsme de la puissance  se réunissent en un seul groupe, où chaque membre s’élève lui-même en relation avec les autres. Étant donné que chaque membre de ce groupe a une aspiration à atteindre la qualité du don sans réserve et de l’amour, et tout ce qui leur manque c’est la force de le réaliser, en  se réunissant dans un groupe et en supprimant leur égoïsme en relation avec les amis, ils créent une nouvelle substance. Par exemple, si il ya dix membres dans un groupe, cette substance aura une force dix fois supérieure à celle que chaque personne avait individuellement.

Toutefois, cela ne se produira que si ceux qui se rassemblent dans  le groupe pensent à la façon de supprimer leur égoïsme plutôt qu’à la façon de le remplir. Et en raison de la détection de l’amour des amis, chaque personne sera en mesure de détecter une aspiration à mener à bien la loi de la nature parce qu’il  rapproche par là toute la nature  vers l’équilibre et l’harmonie. 

(Basé sur l’article du Rabash « L’amour des amis »  (1984, N°6))

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: