«Jusqu’à ce que le jour se lève et que les ombres fuient … »

Dr. Michael LaitmanImaginons qu’il y a une porte qui s’ouvre et se ferme automatiquement quand une personne s’approche. Cette porte vérifie le manque d’une personne, et s’il n’est pas suffisant, elle n’est pas autorisée à entrer.

Tout est prêt pour le repas et l’hôte attend les invités. Mais il les attend en fonction de leur désir de s’unir, que s’ils veulent s’unir à Lui. Cette vérification est effectuée conformément à leur volonté de se connecter entre eux, de sorte que la connexion sera vraiment avec l’intention de donner sans réserve.

Si vous avez les véritables désirs et manque, vous serez autorisé à entrer. Ici il peut y avoir deux niveaux. Le premier, c’est quand une personne réussit, mais n’a pas encore assez développé d’appétit, assez de désir pour le repas, ce qui signifie un désir et une aspiration d’avoir du plaisir du don sans réserve au Créateur.

L’invité lui-même s’empêche de recevoir quoi que ce soit parce qu’il s’est lui-même limité. Premièrement, nous devons arriver à la hauteur de cet invité qui a honte de recevoir le repas gratuitement de l’hôte. Il est prêt à le recevoir s’il peut transformer sa honte en honneur, et il fera cela pour l’hôte. Puis il utilise tous ses désirs et ses attributs avec bonheur, parce qu’il peut donner sans réserve.

Ainsi, le client découvre avec bonheur qu’il a un grand appétit, avec le besoin de l’utiliser correctement: pour se réjouir des rafraîchissements dans le but de provoquer le plaisir de l’hôte.

Si une personne avance correctement et en permanence cherche un soutien pour cela, elle a besoin de la Lumière qui ramène vers le bien. Elle commence à penser: Comment est-il possible d’évoquer la Lumière? De quelle manière? C’est seulement par la prière d’un grand nombre, avec les amis. C’est de cette façon qu’ils avancent.

Mais à chaque étape du chemin il y a des problèmes. Le désir supplémentaire de recevoir qui devrait être révélé à chaque nouveau niveau nécessite une correction. A chaque niveau il y a un besoin de correction, car ce n’est pas un changement mineur de la volonté, mais une ascension vers un nouveau degré. Chaque changement mineur nécessite la transcendance de tous les dix niveaux de développement, l’ensemble des dix Sefirot.

Ainsi, une personne doit répéter toutes les actions qu’elle a effectuées au niveau précédent. Si dans l’intervalle, elle ne ressent pas de différence significative entre les niveaux, alors elle pense qu’elle est en train de répéter les mêmes états. Et pendant combien de temps est-ce possible ? C’est fatigant de répéter la même chose maintes et maintes fois.

Quelqu’un veut voir des progrès, même si il y a un certain retrait. Comme dans un rouet, il veut toujours sentir le mouvement vers l’avant. S’il ne le voit pas, c’est un problème.

Il se peut qu’il ne voie pas l’avancement en lui, mais il le voit chez les autres et doit être heureux à ce sujet. Mais son ego corrompu ne lui permet pas de se réjouir de la réussite des autres. Il n’est pas libre de son intérêt personnel pour le moment.

Il est couvert par une ombre, et il cesse de ressentir tout avancement. Dans ces conditions, il perd l’appétit pour son  repas. Il perd soudainement sa puissance et commence à critiquer tous ses calculs précédents, et de les voir comme ni sérieux ni réalistes.

En ce qui concerne la réalité où il se trouve, la réalité de ce monde, tout cela ne semble pas suffisamment sérieux, et pas assez solide. D’autres personnes font face à des choses qui sont compréhensibles, qui apportent un bénéfice réel que vous pouvez réellement sentir et déposer à la banque; vous pouvez apporter le soir à la famille les salaires quotidiens et pouvez être fiers de votre réussite.

Mais ici il n’y a rien, tout disparaît, comme l’eau qui suinte à travers le sable! Et il n’y a personne que vous puissiez blâmer. C’est ce qu’on appelle une ombre.

Par conséquent, de nombreux héros tombent dans cette bataille. Nous entendons souvent parler de ces cas dans des groupes différents. D’une part, nous devrions nous sentir désolés pour ces gens, tout comme pour quelqu’un qui meurt, parce que nous sentons désolés qu’ils soient morts. Mais d’autre part, dans l’avenir, ils se joindront à la correction, parce que «la distance ne sera pas rejetée», et «tout revient à sa racine. »

Cela ne dépend pas de nous. La seule chose que nous pouvons faire est d’essayer de nous renforcer, de construire les bons supporters et les bons « garde-corps» qui nous soutiennent, et placer  « des policiers et des gardes ». Si nous comprenons que l’ombre vient de telle sorte que nous deviendrons plus forts, parce que c’est seulement dans la dissimulation qu’il est possible de découvrir le désir supplémentaire nécessaire pour la révélation- alors nous comprenons qu’il n’y a pas d’autre choix et que nous devons continuer.

Tiré de la  1 ere partie du cours quotidien de Kabbale du 18/03/2012, N°8 Shamati

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article suivant: