Génération internet: les plus jeunes préfèrent leurs vies virtuelles au monde réel

Dr. Michael LaitmanAux nouvelles (Tiré du  Daily Mail ): «Les enfants sont souvent plus heureux de leur vie en ligne qu’ils ne le sont avec la réalité, a révélé une enquête.

« Ils disent qu’ils peuvent être exactement qui ils veulent être – et dès que quelque chose n’est plus amusant, ils peuvent simplement appuyer sur le bouton « Quitter ».

« Environ 47 % des jeunes ont dit qu’ils se sont comportés différemment en ligne que dans leurs vies ordinaires, nombre d’entre eux revendiquant se sentir plus puissants et confiants.

« [Le psychothérapeute Peter Bradley a dit:] « Ces résultats suggèrent que les enfants voient le cyberespace comme détachable du monde réel et que c’est un lieu où ils explorent des parties de leur comportement et de leur personnalité qu’ils ne montreraient peut-être pas dans la vie réelle. Nous ne pouvons pas permettre que des endroits du cybermonde soient plus heureux que nos communautés réelles, sinon nous allons créer une génération de jeunes qui ne fonctionnent pas de manière adéquate dans notre société. »

«Nous avons été alarmés par le nombre de risques pris par les adolescents en ligne, dit-il. «Favoriser le comportement sécurisé en ligne est enseigné dans les écoles, mais les adolescents semblent incapables de relier les risques pour eux-mêmes. »

Mon commentaire: Le développement ne peut être arrêté, et c’est donc seulement en corrigeant une personne que l’on peut rendre le cyberespace utile. Tout repose sur l’éducation intégrale.

En général, l’humanité est en transition vers l’espace virtuel. Elle se déplace à l’écart des porteurs de sensations physiques, de l’énergie et de l’information et pénètre dans l’espace des forces et des qualités. La matière perdra progressivement de sa fermeté dans nos sensations jusqu’à ce qu’elle disparaisse comme une illusion.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed