En plus des mots corrects il doit y avoir de bonnes intentions

Dr. Michael LaitmanQuestion: Aujourd’hui, la question de l’annulation des classes est de plus en pertinente et il y a beaucoup de discussions à ce sujet parce que les gens comprennent que les notes causent un préjudice et font de nos enfants des technocrates.

Réponse: Comme dans toute crise, les dégâts sont évidents, mais on ne sait pas comment corriger la situation. Finalement, un dommage sera couvert par un autre: les classes seront  annulées, mais de nouveaux cadres seront construits et alors nous n’aurons même pas ce que nous avions auparavant. Actuellement, si l’on considère le manque de compréhension des véritables raisons de ce qui se passe, avoir plus n’est pas nécessairement mieux. Tous ces ajouts ne sont pas adaptés à la nature. Si nous donnions juste plus de liberté aux enfants, cela n’ajouterait rien. Sans l’apprentissage intégré, qui est adapté à la nature, rien de bon ne sortira de ces changements.

Question: Mais les experts ont raison, ils disent que nous avons changé et que le monde est désormais interconnecté mutuellement, et nous devrions travailler en groupes, coopérer, développer la créativité des enfants, leur pensée créatrice, leur capacité à étudier et à rechercher des choses, et à développer l’être humain en eux; comment est-ce différent?

Réponse: En ce qui concerne la Kabbale c’est ce qu’on appelle une «coquille ». Cela signifie que c’est l’impureté. Les experts suggèrent que nous utilisions le potentiel de devenir égal au Créateur afin de gagner personnellement. Au moment où ils vont aborder cela, ils vont rencontrer de nombreuses crises qui seront pires que la situation précédente. Ces tendances peuvent être comparées à la «connexion au mal» qui est mauvaise pour eux et mauvaise pour le monde.

Si l’objectif n’est pas l’union avec le Créateur, alors le résultat sera le même qu’en Russie, où les tentatives pour parvenir à l’unité a conduit à des résultats opposés. Finalement, ce serait aussi nous amener à la solution souhaitée, mais ce serait un chemin long et difficile. Ils peuvent essayer de nouvelles façons, d’annuler les examens et avoir des enfants assis en cercle, mais d’une façon ou de l’autre si ils  ne reçoivent pas un kit pédagogique venant de nous, mais qu’ils agissent en fonction de leur compréhension égoïste sans aucun lien avec le Créateur, les résultats seront négatifs. Finalement, des criminels vont sortir de l’école, tels que par rapport à eux, les diplômés d’aujourd’hui paraîtront des anges.

L’idée est d’utiliser le principe divin, le principe spirituel à des fins personnelles. Si nous apportons au monde notre méthode, ce sera totalement différent. Ainsi le principe de Maïmonide, selon lequel nous devrions développer les « femmes et les enfants » progressivement jusqu’à ce qu’ils acquièrent des connaissances, sera adopté parce que c’est la bonne méthode les mènera vers l’avant. Mais s’ils décident d’utiliser leurs propres forces, ils sont censés échouer au bout d’un moment.

Il est vrai que les experts ont commencé à pénétrer l’essence du problème ces derniers temps et à exprimer des idées merveilleuses. Mais il n’y a pas de choix: si les gens n’ont pas l’intention correcte, alors ils sont tous condamnés.

De la 3 èmepartie du cours quotidien de Kabbale du 19/03/2012, Etude des dix Sefirot

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: