Le quatrième niveau vers l’amour

Dr. Michael LaitmanBaal HaSoulam, « Introduction à l’étude des dix Sefirot, » Point 116: Celui qui est récompensé du commandement de l’amour par la repentance de l’amour, par lui, est récompensé de changer ses malvaillances en vertus.

Dans l’ensemble, il y a quatre degrés sur notre chemin. Au fond il y a le désir brisé de recevoir, ce qui signifie l’AHP brisé. C’est ce qu’on appelle «malvaillances» ou «transgressions». Sur le plan suivant, il y a le désir brisé de donner, ce qui signifie la rupture de Galgalta Eynaim (GE). C’est ce qu’on appelle « des erreurs. »

Au-dessus de cela il y a la Makhsom (barrière). Au-dessus, il y a le désir corrigé de donner, GE. Il s’agit du niveau de Bina, «une vertu incomplète  » qui effectue 612 commandements, qui est l’état de « Hafetz Hessed (HH) » ou Lishma. Enfin nous atteignons le niveau d ‘«un commandement, » le 613ème commandement-amour. C’est déjà le désir corrigé de recevoir.

Après avoir traversé la Makhsom, les erreurs se transforment en commandements et les transgressions se transforment en erreurs. En s’élevant au niveau de l’amour, les erreurs restantes se transforment en commandements dans AHP corrigé, et les commandements passent du troisième degré à GE.

Ainsi, les «transgressions» sont les désirs de recevoir dans le but de donner sans réserve, qui étaient brisés et transformés en des désirs de recevoir afin de recevoir, la brisure, AHP corrompu. Alors que la rupture des GE brisés sont des «erreurs».

Quand nous essayons d’imaginer tout cela, la chose principale est de ne pas quitter le cadre des dix Sefirot. Si nous devenons embrouillés, alors au moins cela devrait être dans des limites claires et non pas dans l’espace de l’imagination.

De la 4e partie du cours quotidien de Kabbale 20/03/2012, « Introduction à la TES »

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: