Une flamme d’amour sur l’Europe tourmentée

Dr. Michael LaitmanNotre seul but est de découvrir la Lumière supérieure, la seule force qui gouverne le monde. Après tout, tout le reste n’est que le moyen. En outre, il n’y a aucun problème dans notre existence, car chaque instant donné et toutes les situations dans notre vie sont définies par notre opposition à la Lumière. Et nous devons donc nous rapporter à tout comme à des moyens de découvrir la Lumière.

Certains états sont plus efficaces et certains le sont moins. Dans tous les cas, tout dépend de savoir si je peux accepter la Lumière correctement et l’utiliser.

Maintenant, nous sommes confrontés à un état spécial: la connexion au-dessus de nombreux obstacles et des différences entre les parties de notre récipient spirituel collectif. Ceci a été rendu possible grâce à de nombreux et grands efforts, et au travail acharné de notre division européenne, ainsi que de nos amis de ces pays, qui se sont  réunis ensemble.

Aucun état au monde n’est plus tendu, où, par suite de la crise et de tout ce qui se passe ces jours-ci, les divergences et les différences entre les composants du récipient collectif sont si grandes et les états internes de chaque partie sont si intenses. Mais dans le même temps, nous avons fait beaucoup d’efforts dans la préparation de cette convention, où les représentants des nations et des pays qui sont si différents et ont donc de nombreux conflits internes et des comptes différents l’un avec l’autre se réunissent pour se connecter.

C’est en fait ici  le «Mont Sinaï »-une montagne de haine mutuelle, de distance, de manque de compréhension, et d’incapacité à s’accepter les uns les autres. Après tout, chacun est un représentant d’une partie distincte qui agit contre une autre. Et nous voulons nous connecter au-dessus de tout cela. Nous avons une occasion spéciale qui n’existe pas ailleurs, dans nul autre événement. Nulle part il y a une telle tension, comme dans le récipient collectif qui va s’assembler au congrès européen.

Par conséquent, nous devrions accorder une attention particulière à cette question. De toutes ces différences, nous devons constamment avoir l’impression que nous nous connectons au-dessus d’elles et que vous voulez mettre en évidence la haine intérieure, l’infraction intérieure parmi nous, et les contradictions. Ils demeurent tous, et nous les comprenons, les ressentons, et ne les effaçons pas. Ils sont turbulents à l’intérieur comme un ragoût bouillant sur le fourneau. Nous le couvrirons avec un couvercle et ne le laisserons pas exploser ou se refroidir. Au contraire, nous voulons constamment garder ce feu qui brûle de sorte qu’il se transforme en une flamme d’amour.

C’est l’un des sentiments que nous devrions avoir dans le congrès européen à venir. Bien que par rapport à la taille d’un congrès en Israël, il y aura peut-être 20% de la capacité du récipient collectif,  en recherchant la qualité, ce qui dans la spiritualité détermine la puissance du récipient, il sera plus fort et plus grand que tout ce qu’on avait eu dans le passé. Tant la distance et les événements qui se déroulent sur le continent en font une situation très particulière.

Par conséquent, nous espérons vraiment que comme résultat de nos efforts, au-dessus de toutes les différences, du manque de compréhension et de la distance, nous serons en mesure de nous connecter. Nous avons maintenant la possibilité de nous élever au-dessus de toutes les différences, de nous « verrouiller » au-dessus d’elles, puis en fonction des différences entre les peuples et des cultures-et entre nous qui sommes connectés les uns aux autres-nous sentirons  la puissance du récipient, dans lequel il y aura assez de place pour découvrir la Lumière.

De la 2ème partie du cours quotidien de Kabbale du 21/03/2012, Le Zohar

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed