Notre bébé

Dr. Michael LaitmanAu cours du  dernier congrès dans le désert d’Arava, nous avons déjà atteint le point de l’unité qui se trouve au-dessus de nous. C’est encore obscur dans notre perception; cependant c’est notre « bébé » commun. Maintenant, nous devons élever notre attention et notre souci pour lui, pour cette unité, à un nouveau niveau.

Jusqu’ici, nous avons juste une goutte, nous sommes en train de révéler le brouillard et la confusion, et nous avons besoin d’utiliser ces choses  pour travailler afin d’élever notre bébé. Parce que  l’amour ne sort pas de nulle part, il est formé à partir de la haine.

Le congrès est passé, tout semble s’être retiré dans le passé, et les problèmes actuels ont commencé à nous détourner et à nous désorienter. Pendant ce temps, nous avons besoin de convertir la totalité de cette brume en clarté. Chacun a besoin de combattre les forces de séparation en agissant en lui afin d’atteindre le point central de tous les groupes – le congrès qui va tous nous unir.

Grâce à la haine, le rejet, l’éloignement, et l’indifférence,  nous allons nous élever au-dessus du point antérieur, de l’unité vers le  niveau suivant. Et puis nous allons sentir notre unité comme une certaine construction. Le point va  acquérir du volume. Après tout, la différence entre une goutte de sperme et un fœtus est déterminée par notre écoute, notre « pouvoir de résolution ». Et elle est augmentée seulement par  l’ajout de plus  de «matériel», c’est-à-désir d’égoïsme, de haine, et ainsi de suite. Si on peut attacher ces choses si négatives  à notre point d’unité, alors nous serons en mesure de voir un embryon, ou peut-être même y voir un bébé.

Nous parlons du type d’âme que nous acquérons, et ainsi nous pouvons détecter le monde spirituel à travers elle. Même l’«embryon» est déjà une mesure de l’inclusion. C’est un sentiment qui détermine correctement notre attitude, ensemble vers le matériel et le spirituel, et qui nous oriente correctement vers tout ce qui nous arrive dans notre monde. C’est ce que nous avons besoin d’atteindre désormais. 

De la 1ère  partie du cours quotidien de Kabbale du 16/03/2012, Écrits du Rabash  

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent:

Article suivant: