La Lumière de l’amour qui nous appelle

Dr. Michael Laitman

Question: De mon point de vue les gens laissés sans emploi coulent  dans leurs problèmes et ce qui ne les incite pas à savoir d’où proviennent les problèmes.

Réponse: Notre ego ressent en lui -même la souffrance. La souffrance est en constante augmentation et prend des formes différentes. Pourquoi  poussent-elles une personne à poser des questions sur le sens de la vie ? C’est parce qu’elle se demande: «Pourquoi ai-je besoin de souffrir ? » En fait, ces besoins peuvent l’amener au point de se suicider.

Que fait la sagesse de la Kabbale? Elle dit à une personne: Vous devez remplacer cette souffrance par une autre  souffrance, la soi-disant «souffrance de l’amour ».

En effet, quand vous aimez quelqu’un, que vous aspirez à  lui, mais vous n’êtes pas encore toujours connecté à lui, ou si vous êtes rejetés, si vous vous détournez un peu, ou bien si la distance vous sépare et que pour l’instant vous ne pouvez pas le voir, alors apparaît une grosse envie de se rapprocher, de se connecter, et de s’embrasser, mais c’est impossible.

Tout cela est aussi de la souffrance! Mais cela est doux pour nous; nous ne voulons pas nous en débarrasser.

Personnellement, je ne peux pas imaginer souffrir encore comme cela, mais je me souviens de quand j’étais jeune, et que ces souffrances étaient douces. Donc d’une part, vous aimez, vous avez de la nostalgie, et vous prévoyez que bientôt vous allez embrasser votre bien-aimé, mais dans le même temps, vous souffrez, car cela n’est toujours pas arrivé, et c’est une souffrance agréable.

Il y a la souffrance qui vient de l’ego, et est appelée «l’ombre de la Sitra Akhra », ce qui signifie une ombre mauvaise, l’obscurité, qui cache tout le bien dans le monde. Et il y a la souffrance qui vous pousse en avant, et, au contraire, vous êtes excité, vous vivez dans l’espoir que cela se produira bientôt: en face de vous il y a la Lumière, la Lumière de l’amour, la lumière de la réunion imminente. Lumière et les ténèbres, c’est toute la différence.

Nous devons rapidement aider le monde à remplacer leur souffrance, les grandes difficultés, et les problèmes qui vont s’intensifier de plus en plus avec un désir de connexion, d’amour, de Lumière. Puis, nous sentirons que les souffrances ne disparaissent pas. C’est parce que si vous rencontrez votre bien aimé, et que tout l’attrait que vous avez ressenti au moment de la séparation disparaît, alors rien ne vous sera laissé, sauf la déception: vous l’avez rencontré, et après quelques minutes, vous n’avez pas besoin d’autre chose, et vous pouvez le quitter.

Par conséquent, il est nécessaire que cette souffrance, ce qui signifie cette attraction, cet appétit, cette faim, reste vraiment, et dans le même temps, vous serez en mesure d’en profiter. Habituellement, lorsque vous avez très faim et vous commencez à manger, l’appétit disparaît et vous ne profitez pas de la nourriture. Et que se passerait-il si le plaisir ne disparaissait pas ?

Cela veut dire que nous devons garder nos souffrances et seulement les transformer. Par conséquent, en aucun cas doit-on demander au Créateur quelque chose, sauf la correction. Nous ne devons pas lui demander d’enlever notre souffrance, mais seulement la modifier de sorte que nous allons sentir  à la place la souffrance de l’amour, l’empressement à aller de l’avant. Ensuite, nous allons vivre dans l’excitation.

Du congrès de Vilnius du 24/03/2012, cours n°4.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: