La solution est-elle dans l’éducation des femmes?

Dr. Michael LaitmanOpinion (Ashok Gadgil, Directeur de la division des technologies et de l’énergie environnementale du laboratoire national Lawrence à Berkley): “Nous sommes dans une civilisation globale, nous avons des opérations globales, des activités économiques globales, et nous dépendons des ressources de la planètes. Notre civilisation est si grande et puissante que nous pouvons détruire sans problème un fin film de la vie sur notre planète….

 » Il en résulte, selon moi, que la tâche essentielle est de trouver quelles sont les lois de la nouvelle économie, consommation, population, industrie,  gestion de la société.

“ Les études montrent sans cesse que la meilleure façon de contrôler la population est d’éduquer les femmes. L’éducation stoppe l’oppression des femmes et résoud beaucoup de problèmes sociaux ».

Dans la nature, chaque genre veut se multiplier, s’épanouir mais chaque genre vit en harmonie avec d’autres espèces desquelles elles dépendent. Et seule l’être humain veut prendre tout sous sa coupe.

Cette attitude ne peut être un mode de conduite à long terme. Nous devons évoluer plutôt que d’augmenter la consommation, détruire le monde. De nos jours, peu de gens pensent aux générations futures, et chacun pense au moment présent. »

Mon commentaire: La Kabbale dit que si nous libérions les femmes du travail et les envoyons suivre les cours de l’éducation intégrale », nous aurions: 

– Nous serions libérés du fardeau du chômage

– Cesserions de produire des biens non désirés,

– Cesserions de gaspiller les ressources

– Stopperions de polluer la planète.

et les femmes libérées d’un travail non nécessaire, et sur la base de la connaissance acquise, pourraient s’occuper de l’éducation de leurs maris et de leurs enfants, et nous aurons trouvé une solution à la crise dans tous les domaines.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed