Fusionner les groupes

Dr. Michael LaitmanQuestion : Disons qu’il y a des dizaines de groupes d’étude intégrale dans un certain quartier. Comment peuvent-ils plus tard fusionner en un seul tout ?

Réponse : Alors qu’aujourd’hui nous avons un masse média et des moyens de connecter les gens si puissants, nous devons plus qu’inventer beaucoup de jeux, des moyens pour permettre aux personnes de s’inclure mutuellement, tels que des émissions de télévision ou attractions amusantes comme les jeux, où des différents groupes se rencontrent et interagissent les uns avec les autres. Ils commencent à nous montrer des façons de nous changer les uns et les autres, comment une personne se positionne elle-même pour influencer les autres d’une manière spécifique.

Plus tard, les groupes généralement se mélangent. Ils ne restent pas éternellement statiques comme l’est une organisation gelée, une communauté, une ville, un logement, ou un syndicat d’âge moyen. Ils ne le font pas. En fin de compte, ce sera une société, où beaucoup de gens, ou même tout le monde (je me réfère à l’avenir), comprendront comment ils peuvent faire pour que toutes les situations leur conviennent et soient en même temps pour le bien des autres.

Une fois qu’ils comprennent cela, ils verront clairement la façon d’interagir et de communiquer les uns avec les autres. En d’autres termes, chaque fois qu’ils interagiront, se sera pour s’aider eux-mêmes et aider d’autres à avoir la meilleure interconnexion intégrale. A chaque instant, ils s’efforceront de s’intégrer aux autres, et vous sentirez ainsi toujours une certaine unité, qu’ils ressentiront désormais et considéreront comme étant la leur et comme étant l’état complètement différent du monde.

Ils se sentiront au-dessus de notre monde, dans cette unité, comme s’ils flottaient dans un concentré humain complètement différent, où des lois différentes de comportement existent, celles que l’on nomme les « lois de la commutation, les « lois de l’unité et de l’intégration ». En se soutenant les uns les autres ainsi et en étant constamment au-dessus de notre égoïsme, ils commenceront à percevoir une autre sorte de réalité.

Quand une personne est entourée en permanence par des gens qui acceptent de jouer ce genre de jeu, alors ce jeu se transforme progressivement en un genre de communication complètement nouvelle, et conduit alors à la perception d’un espace différent où, au lieu de recevoir des autres, nous donnons aux autres. Nous travaillons dans une direction, qui est opposée à notre direction habituelle.

Cette nouvelle orientation nous permet de nous libérer de nos limites. Au lieu de voir chaque état comme un état qui me force à prendre de l’extérieur et me donne l’occasion de prendre de l’extérieur, je les considérerai au contraire, comme des états qui m’offre l’opportunité de sortir de moi-même, de devenir plus libre, et de cesser d’être limité et enfermé en moi-même.

En outre, tout le monde me soutient dans ce domaine. En fin de compte, j’atteindrai un état confortable, sans restriction. Cela ne m’oblige à rien. Au contraire, cela me donne l’occasion de me sentir libre.

Je fais allusion aux relations entre les gens, relations que nous ne voyons pas encore partout aujourd’hui, mais si nous enseignons aux gens ce genre de relations, alors à la fin, elles aspireront à cet état. Une fois qu’il y aura beaucoup de gens comme cela, ils surmonteront leur résistance égoïste et communiqueront les uns avec les autres au-dessus de leur égoïsme dans un nouveau mode. Ils percevront en lui une réalité supérieure. Nous devons les amener à cela.

D’ « Une conférence sur l’éducation intégrale » 27/02/12

Discussion | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: