Le travail difficile contre l’égoïsme

Dr. Michael LaitmanInitialement, dans le monde de l’Infini nous étions unis en un seul tout, comme un seul corps, dont toutes les parties sont nécessaires les uns aux autres et totalement interdépendantes. Après la descente de l’infini jusque dans notre monde, nous sommes devenus complètement déconnectés, car tout l’espace entre nous fut comblé par l’égoïsme, qui nous éloigne les uns des autres.

 

Cet égoïsme est en constante augmentation, et par conséquent, au fur et à mesure que l’histoire se déroule, nous nous sentons de plus en plus imparfait. Mais il arrive alors un moment où l’égoïsme cesse de croître et atteint la satiété. C’est pourquoi les gens d’aujourd’hui sont accablés par la désillusion et le désespoir ; ainsi la dépression devient la maladie la plus répandue au monde.

L’homme perd le sens de la vie. Auparavant, il ne se posait pas ce genre de questions, car son désir égoïste grandissait en permanence, et le propulsait vers l’avant. Il lui disait habilement: «Tu veux ceci, et ceci et cela ! Tu peux certainement l’obtenir et devenir plus grand que tout le monde !  »
Mais aujourd’hui arrive un moment où nous ne voulons plus rien. Et en plus, une crise générale mondiale se révèle, nous laissant d’autre choix que de chercher un moyen de changer la situation et d’obtenir une correction, où la correction se trouve en remontant vers le monde de l’Infini et en devenant un homme nouveau. Pourtant, cette unité s’atteint désormais par nos propres efforts, ce qui signifie par un travail contre notre égoïsme, pour le bien de l’unité.

C’est le travail le plus odieux, et nous n’en voulons pas. Je suis prêt à faire n’importe quoi sauf cela – tout sauf m’unir avec des amis ! Je me sens bien seul, cela est confortable ! Après tout, ma nature entière est le désir de recevoir, et tout ce dont j’ai besoin est de le satisfaire. Je ne veux que la satisfaction.

Chaque personne ne pense qu’à la façon d’améliorer les choses pour elle-même à tout moment. Notre organisme et le cerveau ne fonctionne que pour se maintenir en l’état le plus confortable. Et c’est ainsi que toute notre vie se déroule. Toute personne ne pense qu’à la façon d’améliorer les choses pour elle-même, maintenant et dans l’avenir. Tous nos calculs tournent autour de cela et nous sommes incapables de penser à autre chose. Tout ce qui m’importe, c’est mon propre corps. Il s’avère que je suis condamné à la vie d’un pauvre et misérable animal, qui essaie autant qu’il le peut, de soutenir/maintenir son corps, de sorte qu’il vive plusieurs décennies avant de mourir. Mais si toute la vie ne se résume vraiment qu’à cela, alors quel en est le sens?

C’est pourquoi il nous est si difficile de travailler contre notre égoïsme. Il y a un grand problème psychologique ici, nous empêchant de nous réunir avec d’autres, dans des circonstances où notre ego a atteint son apogée. C’est pourquoi la science de la Kabbale vient et nous explique comment faire cela en nous réunissant dans un petit groupe.

Grâce au groupe, nous commençons à attirer cette force spéciale vers nous, force qui est caché dans la nature et appelée la Lumière qui corrige. Et si nous essayons d’extraire de l’intérieur cette force cachée, elle fera surface et fera des merveilles pour nous. Elle nous corrigera complètement, nous changera, si nous parvenons à nous connecter aux autres. Et puis un groupe commencera à se réunir entre plusieurs amis, il deviendra un mini-modèle d’humanité corrigée, dans laquelle notre unité se réalise.

Au lieu de la précédente, force négative de l’égoïsme, qui nous sépare en un état brisé et qui porte des noms différents (Pharaon, Haman, Bilam, Balak, et tous les «pécheurs», signifiant les forces de désunion), à l’intérieur de notre connexion, nous commencerons à révéler une énorme force positive. C’est la force de connexion qui vient remplacer la force négative de la désunion et qui est appelée le Créateur. C’est la force du don, la force qui nous a donné naissance et qui nous unit. En elle, nous révélons le programme de création et son objectif.

C’est pourquoi nous devons nous unir dans un groupe, puisqu’en vertu de cela, nous ressentions un état supérieur – la présence d’une force cachée plus élevée, le Créateur qui est entre nous. Nous devons juste Le révéler ! Espérons que nous ressentirons cet éveil en nous au cours des séminaires, à la suite des efforts que nous faisons pour nous unir les uns aux autres. Cela peut même arriver à une personne présente pour la première fois à un congrès.

De la 1ère leçon au Congrès du Brésil, 03/05/12

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: