Etre mon propre instructeur

Dr. Michael LaitmanNous espérons que nous allons atteindre progressivement un niveau d’accord dans la société et l’état, et entre les gens quand les gens commencent à comprendre que personne ne peut les changer, sauf eux-mêmes, et ils ne seront pas en mesure de changer le monde sans se changer, que le monde est la perception d’une personne, son propre reflet, et c’est pourquoi il est nécessaire de jouer à l’avenir comme si ce futur devenait le présent. Comme Kozma Prutkov a dit une fois: « Si vous voulez être heureux, soyez heureux. »En général, c’est comme cela que ça se passe.

C’est pourquoi un instructeur doit également être en quelque sorte psychothérapeute. Il doit très bien comprendre les gens et tout savoir à ce sujet. Les instructeurs doivent avoir terminé les cours et avoir beaucoup d’expérience. Ils ont besoin d’étudier des formules exactes du comportement, du changement, et des réactions humaines. En d’autres termes, le fondement de leur expérience doit contenir des scénarios spécifiques avec des entrées et des sorties. Ils doivent comprendre ce qu’ils font avec les gens et les types de réactions que les gens pourraient avoir, et ils doivent savoir exactement ce dont ils ont besoin pour atteindre la sortie.

En outre, lorsque vous travaillez avec un groupe d’adultes, nous devons aussi les transformer en instructeurs tout en travaillant avec eux car  chaque personne, en général, est son propre instructeur. Et quand elle interagit avec les autres, il s’avère que tout le monde instruit les uns les autres et soi-même. En d’autres termes, ce travail est à deux faces, c’est l’œuvre d’un partenariat entre toutes les personnes.

Et même si, au début, il y a des instructeurs, des éducateurs, des enseignants, et les méthodologistes qui travaillent avec le groupe, le groupe va prendre toute la méthode d’eux, toute la chaîne de l’évolution qu’il doit  expérimenter, l’ensemble du programme, toutes les lois exactes du comportement, les lois de l’influence et de la commutation entre les uns et les autres. A la fin, tout le monde dans le groupe arrive à un point où ils peuvent appliquer cette méthode à eux-mêmes et  aux autres, et interagir activement avec le reste, ayant connaissance exacte de la façon de se changer eux-mêmes sous l’influence du groupe.

En d’autres termes, quand une personne se retrouve dans n’importe quel scenario, même  accidentel, elle sent exactement comment se comporter et comment remédier à cette situation afin qu’elle puisse l’influencer et lui faire avoir l’influence correcte. De cette façon, elle sera toujours en mesure de travailler correctement avec l’environnement et, simultanément, d’en faire un instrument pour elle-même et le groupe qu’elle influence. 

D’une «Discussion sur l’éducation intégrale »  27/02/2012

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed

Article précédent: