La terre pourrait bien se débarrasser de l’humanité

Dr. Michael LaitmanOpinion: (Dr Alexei Yablokov, membre de l’Académie russe des sciences, Centre pour la politique environnementale et écologique): « L’implication principale du concept de biosphère du Professeur V. Vernadsky est que la Terre est un organisme vivant particulier, dans lequel les moindres fluctuations de ses couches les plus fines peuvent déclencher de graves conséquences géologiques.
 

«Plus tard, le scientifique britannique James Lovelock a également parlé de la Terre comme une créature vivante. Il a déclaré un concept appelé «la théorie de Gaïa» ou «principe de Gaia » (« Gaia » est synonyme de la déesse grecque ancienne de la Terre.)

La Terre (Gaia) pourrait  » détruire » l’humanité comme une tumeur cancéreuse dangereuse. La population de la Terre fait tout pour la forcer à se débarrasser de nous : la sur-utilisation des ressources naturelles irremplaçables, la surexploitation des terres, des forêts et de l’eau, la pollution de la biosphère par les substances chimiques et radioactives ….

« L’approche écologistes des ressources de notre planète prend en considération les conséquences à long terme, plutôt que de simples « profits » actuelles. « Comme les économistes, qui ne regardent que les 10 prochaines années. La pensée des politiciens se limite à l’intervalle de temps entre deux cycles électoraux (4 – 6 ans). Les écarts dans le calcul du temps ont pour résultat la contradiction des différents points de vue. Les politiciens ne peuvent pas être d’accord avec l’argument des écologistes soutenant que «dans 20 ans, ce sera bien pire», puisque l’essentiel pour eux est d’obtenir l’approbation de leurs électeurs dans un proche avenir.

« La société de consommation doit comprendre qu’à un moment donné son développement s’épuisera. Les gens du peuple donnent leurs voix aux politiciens, qui prennent des décisions dangereuses sur le plan écologique juste pour attirer des électeurs. La seule façon d’éliminer la menace environnementale est de diffuser le plus largement possible des informations et connaissances sur l’écologie. La pire chose qui puisse nous arriver est de passer « le point de non retour. »

«Une pensée orientée écologiquement devrait amener les gens à agir consciemment, à maintenir un environnement sûr et, à trouver notre place dans la biosphère magnifique dans lequel nous vivons. L’écologie est la science qui traite de garder notre maison saine et sauve. Jusqu’à présent, la grande majorité des habitants de la terre n’ont pas réalisé que la planète toute entière est notre maison.  »

Mon commentaire : Pendant des dizaines d’années, les écologistes nous ont lancé des appels, mais puisque les politiciens et les financiers sont ceux qui définissent notre vie, rien ne changent jamais. Ils ne s’investiront jamais dans des efforts qui n’apportent pas de résultat politiques ou économiques visibles immédiats. Y a-t-il un moyen de sortir de ce cercle vicieux ? La réponse est d’éduquer toutes les couches de notre société en accordant une attention particulière à l’élargissement des horizons des gens ordinaires, car les couches supérieures de la société ne permettront jamais volontairement l’éducation intégrale, parce que leur objectif est de maintenir les masses devant leurs téléviseurs.

Commentaires | Share Feedback | Ask a question




"La Kabbale, la Science et le Sens de la Vie" Commentaires RSS Feed